Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Deuxième porte de la demi-lune de Landerneau (porte avancée de Saint-Louis) puis square Mathon

Dossier IA29001759 inclus dans Edicules, édifices ou ensembles d'édifices emblématiques du vieux Brest détruits ou réduits à l'état de vestiges réalisé en 2004
Appellations Demi-lune de Landerneau
Destinations place, jardin public, promenade
Dénominations ouvrage fortifié, porte
Aire d'étude et canton Bretagne Nord
Adresse Commune : Brest
Adresse : Place de la liberté, Square Mathon

Vestiges des fortifications d'agglomération de Brest : contrescarpe, fossé, demi-lune de Landerneau datant de la fin du 17e siècle et porte de Saint-Louis percée en 1821 mis en évidence en février et mars 1995 après des fouilles archéologiques de l'Association pour les Fouilles Archéologiques Nationales (AFAN) menées par Stéphanie Hurtin et Arnaud Desfonds. L'archéologie préventive a pour objectif de préserver et d'étudier les éléments significatifs du patrimoine archéologique menacés par les travaux d'aménagement : diagnostics archéologiques (sondages), fouilles (fouilles de sauvetage ou fouilles préventives) et dans certains cas, des mesures de sauvegarde et de mise en valeur. Remblayés par Jean-Baptiste Mathon (1893-1971), architecte du plan de reconstruction de la ville de Brest, ces vestiges vaubaniens avait disparu depuis plus de 40 ans. L'ensemble du site archéologique, contribuant à la mémoire du vieux Brest a été mis en valeur en 1999 (square inauguré le 14 juillet en présence de Pierre Maille, maire de Brest) par Bernard Huet, architecte, concepteur du réaménagement de la Place de la Liberté et du square Mathon.

Période(s) Principale : 4e quart 17e siècle
Secondaire : 18e siècle
Dates 1694, daté par source
1695, daté par source
1704, daté par source
1821, daté par source
1995, daté par source
1999, daté par source
Auteur(s) Auteur : Sainte-Colombe, ingénieur, attribution par travaux historiques
Auteur : Vauban, ingénieur militaire, attribution par travaux historiques
Auteur : Frézier, ingénieur militaire, attribution par travaux historiques
Auteur : Fautras, ingénieur militaire, attribution par travaux historiques
Auteur : Robelin, ingénieur militaire, attribution par travaux historiques
Auteur : Bernard Huet, architecte, attribution par travaux historiques
Personnalité : Louis XIV, personnage célèbre, commanditaire
Murs pierre de taille
moyen appareil
moellon
Toit terre en couverture, pierre en couverture, granite en couverture
Plans système bastionné
Couvertures terrasse
États conservations vestiges, restauré

ANNUAIRE DES OPERATIONS DE TERRAIN EN MILIEU URBAIN 1995 Place de la Liberté, rempart Vauban Evaluation - 6 semaines, 2 fouilleurs Opération achevée / Stéphanie HURTIN. Système défensif urbain : demi-lune Vauban, fossé, constrescarpe, glacis. Résumé : bon état de conservation de la demi-lune de Landerneau : profil complet comprenant la demi-lune et quelques aménagements intérieurs, le fossé remblayé, la contrescarpe et le glacis.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre vestiges de guerre, à signaler, à étudier

Annexes

  • Le Square Mathon, au coeur de la cité

    (Site internet de la ville de Brest : http://www.mairie-brest.fr/brest/square_mathon.html).

    "S´il fallait désigner le centre de la ville sur la carte, le doigt se poserait sur le square Mathon.

    Le coeur de Brest est donc un jardin. Signalé de loin par l´obélisque du monument aux Morts qui le surplombe, il fait le lien entre les deux artères principales de la ville : les rues de Siam et Jaurès, séparées par la Place de la Liberté.

    Au départ, ce fut un espace vert créé par Jean-Baptiste Mathon, artisan de la reconstruction de Brest. Il est redessiné en 1999 par Bernard Huet, concepteur du réaménagement de la Place de la Liberté, lequel opte pour une recomposition en creux par rapport à l´origine.

    Ce square vient mettre en scène des pans d´histoire disparus. Le chantier a mis au jour des vestiges des remparts de la vieille cité : un tronçon de voie pavée, une contrescarpe, un reste de fortification de la ville avec une de ses anciennes portes, une douve, qui ont, à dessein, été intégrés au site.

    Dans le prolongement du pont surplombant la douve se trouve un plan en bronze de la ville ancienne, d´une maquette resituant Brest au 19è siècle. L´apport pédagogique fait l´un des intérêts du site.

    Le square Mathon est un lieu de repos, un lieu de passage aussi. A l´abri des vents dominants, ce jardin public est très apprécié des Brestois.

    Le végétal habille le minéral en beauté : honneur aux haies de camélias qui ceinturent le site, aux collections de plantes de terre de bruyère.

    Une place de choix est réservée à des arbres remarquables, parmi lesquels, les magnolias à floraison blanche, rose, les cépées de Liquidambar et les érables du Japon.

    De nombreuses plantes annuelles grimpantes qui montent à l´assaut de la pergola complètent la richesse botanique du site. Si les saisons restent bien marquées, les floraisons se succèdent en permanence. Il faut voir dans ceci l´effet conjugué du talent du service des Espaces Verts de la Ville et la douceur de notre climat océanique".

  • Signalétique mise en place dans le square Mathon

    "Dès la fin du 17e siècle, Vauban donne au tracé des fortifications de Brest son aspect définitif.

    L'enceinte de la ville est percée de deux portes : celle du Conquet côté Recouvrance et la porte de Landerneau qui ouvre sur la route de Paris.

    En 1821, une nouvelle porte symétrique de celle de Landerneau est créée . Elle prit le nom de porte Saint-Louis".

  • 20052902796NUC : Service Historique de la Défense, Château de Vincennes. Fonds de l'armée de Terre

    20062907439NUCA : Archives municipales et communautaires, Brest, FRAC029019_5Fi01113_01_02.

    20062907440NUCA : Archives municipales et communautaires, Brest, FRAC029019_5Fi01113_01_02.

    20072906671NUCA : Archives municipales et communautaires, Brest, FRAC029019_5Fi01113_01_02.

    20062907162NUCA : Musée des Plans-reliefs, Paris, Article 4, n° 131.

    20062907166NUCA : Musée des Plans-reliefs, Paris, Article 4, n° 131.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Cahiers de développement du plan-relief de Brest. Épures, relevés.

    Musée des Plans-reliefs de Paris : Article 4, n° 131
Périodiques
  • Le Télégramme (éditions : Brest), "Des remparts sous l'avenue Clémenceau. Vauban réapparaît sous Mathon", 22 février 1995. Ouest France (éditions : Rennes - Vannes - Brest - Quimper - Saint-Brieuc), "Des fortifications à l'emplacement du futur souterrain. Clémenceau : que faire des vestiges ? ", 22 février 1995. Ouest France (éditions : Rennes - Vannes - Brest - Quimper - Saint-Brieuc), "Perturbations sur le chantier de la place de La Liberté. Les vestiges seront conservés", 2 mars 1995. Le Télégramme (éditions : Brest), "Des fortifications de Vauban à "Colbert"", 3 octobre 1996. ("Un mur des fortifications de Vauban mis au jour dans la cour du commissariat. Les fondations mises au jour à la fin de la semaine dernière dans la cour du commissariat de Police, rue Colbert, actuellement en pleins travaux ne constituent pas une réelle surprise. Les vestiges apparus le long de la rue Frédéric-Le Guyader ne sont en fait que le prolongement de ceux datant de Vauban constatés lors du ré-aménagement de la place de la Liberté. A l'époque, le chantier avait dû être interrompu à la suite de l'intervention de l'association pour les fouilles archéologiques nationales. En sera-t-il de même pour l'agrandisssement de l'hôtel de Police ? Autour du mur découvert, les bulldozers ont, en tout cas, poursuivi leurs activités de terrassement comme si de rien n'était. En attendant une décision des Bâtiments de France qui ont été saisis de l'affaire".).

(c) Inventaire général (c) Inventaire général ; (c) Association Pour l'Inventaire de Bretagne - Lécuillier Guillaume