Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Demeure (malouinière), les Trauchandières ; Albiville (Saint-Jouan-des-Guérets)

Dossier IA35046868 réalisé en 2007

Fiche

Dénominations demeure
Aire d'étude et canton Ille-et-Vilaine - Saint-Malo Nord
Adresse Commune : Saint-Jouan-des-Guérets
Lieu-dit : les Trauchandières, Albiville
Cadastre : 1834 B2
La construction ce bâtiment remonte à 1719 ; cette date est en effet apposée au dessus de la porte d'entrée de la façade sud. Il présente les caractéristiques des malouinières, c'est-à-dire, une toiture à croupes, une façade à travées, trois en l'occurrence ici, une entrée donnant sur un escalier desservant l'étage. Cet escalier est composé de marches en granite en partie inférieure et de marches en bois en partie supérieure ; il possède par ailleurs une balustrade composée de balustres en bois de section carrée. Ce type d'escalier se retrouve dans de nombreuses malouinières construites à cette époque. De plus, les boiseries qui existent dans certaines pièces sont également caractéristiques de cette époque et de ce type de bâtiment. Il existait vraisemblablement une ferme à l'est de ce bâtiment. Les bâtiments existaient encore en 1834, lors de la réalisation du cadastre de la commune. Une partie de ces bâtiments existe toujours ; ils sont accolés à l'est de la malouinière. Ce lieu porte le nom d'Albiville sur le cadastre de 1834 ; toutefois, il est parfois mentionné sous le nom des Trauchandières. Le nom d'origine serait les Trauchandières ; il serait devenu Albiville au début du 19e siècle. Ce lieu aurait appartenu à la famille Rouxel en 1513 ; il appartenait, au 20e siècle, à la famille Pinzon d'origine espagnole. Deux frères appartenant à cette famille à la fin du 15e siècle sont partis en compagnie de Christophe Colomb à la découverte des Amériques ; l'un deux (Martin Alonso Pinzon) commandait la caravelle la Pinta. Un troisième membre de cette illustre famille était secrétaire de Louis XI.
Période(s) Principale : 1er quart 18e siècle
Dates 1719, porte la date

Ce lieu est composé d'un corps de logis principal et d'une aile secondaire qui lui est accolée à l'est. Les bâtiments situés à l'est sont construits en moellon de granite et de schiste ; ils sont par ailleurs couverts d'ardoise. Les encadrements de leurs baies sont réalisés en pierre de taille de granite. Le corps de logis principal présente une maçonnerie recouverte d'un enduit. Le toit à croupes possède une forte pente ; il est couvert d'ardoise. Les façades nord et sud sont rythmées par trois travées, composées de baies à encadrements de pierre de taille de granite. Les portes possèdent des linteaux en arcs segmentaires. Le linteau de la porte de la façade sud porte la date de 1719. Le bâtiment possède un étage carré surmonté de combles ; un escalier situé dans l'entrée nord du bâtiment dessert l'étage. Les premières marches sont réalisées en granite, alors que les suivantes sont en bois. Le logis est double en profondeur.

Murs granite
schiste
enduit
moellon
Toit ardoise
États conservations remanié

Données complémentaires architecture IP35

HYPOI sans objet
MURS1 enduit ; granite ; schiste ; moellon
SCLE1 1er quart 18e siècle
IAUT typicum
ICHR typicum
IESP typicum
ICONTX intégré
SEL sélection possible
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20073508514NUCA : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

Références documentaires

Documents figurés
  • St-Jouan-des-Guérets. Section B2 dite de Launay-Quinard, en 2 feuilles, 2me feuille. Du N°456 au N°761. Par Maudet, Géomètre [1834], échelle 1/2500 e. (A.D. Ille-et-Vilaine).

Bibliographie
  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • CHATENET Monique, MIGNOT, Claude (dir.). Le manoir en Bretagne. 1380-1600. Paris, Caisse nationale des monuments historiques et des sites/Editions du patrimoine/Imprimerie nationale Editions, 1999.

  • FOUCQUERON, Gilles, BAILHACHE, Alain. Au pays de Saint-Malo. L'épopée des Malouinières. Saint-Malo : Editions Cristel, 2007.

  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA France, BARRIE, Roger, RIOULT, Jean-Jacques. Région Bretagne. Les malouinières - Ille-et-Vilaine. Rennes : Association pour l'Inventaire Bretagne, 1997, (Images du patrimoine, n°8).

  • SECRETARIAT D'ETAT A LA CULTURE. COMMISSION D'INVENTAIRE BRETAGNE. Les Malouinières. Vannes, Presses de l'Imprimerie Ouvrière Vannetaise, 1975.