Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Demeure de notable, la Villeneuve-Braouic (Quimperlé)

Dossier IA29000559 réalisé en 2001

Fiche

Parties constituantes non étudiées ferme, jardin, puits, château d'eau
Dénominations demeure
Aire d'étude et canton Quimperlé - Quimperlé
Adresse Commune : Quimperlé
Lieu-dit : la Villeneuve-Braouic
Cadastre : 1981 BZ 21

Le hameau de la Villeneuve, composé de deux fermes, figure sur le cadastre de 1825. Ces fermes, construites à la fin du 18e et au début du 19e siècle, aujourd´hui divisées en plusieurs propriétés, figurent dans leur état d´origine sur des photographies de 1893 ; elles connaîtront, par la suite, des remaniements profonds. Un puits daté 1825 (provenant de la ferme située à l´est) a été remonté plus tard dans le jardin de la nouvelle demeure. Vers 1869, Antoine-Joseph de Fréminville, directeur de l´arsenal de Lorient, achète les fermes et les terres agricoles qu´il fait exploiter. Dans ce site dominant la rivière de la Laïta et proche de la ville, choisi à cause d´un accès facile depuis la mise en service du chemin de fer en 1862, il fait construire une demeure de villégiature dont l´état initial est connu par des documents. L´édifice connaît des transformations successives dues à la présence de plusieurs ménages apparentés (dont Arthur Krebs, scientifique et inventeur) qui y séjournent en saison. La première extension intervient vers 1900 (partie ouest à une travée, escalier en vis sur l´angle, bow-window). La seconde, vers 1910-1914, affecte la partie est (pavillon et appentis), accompagnée d´une mise en place d´un second escalier. Le château d´eau (désaffecté), bâti sur un puits creusé à cet effet et muni d´une pompe, est contemporain de la demeure. Durant la Seconde Guerre mondiale, la propriété est réquisitionnée par l´armée allemande et sert de résidence de convalescence aux militaires occupants qui y installent l´électricité et le chauffage central. Les fermes ont été progressivement vendues et les terrains situés dans le secteur sud-est du domaine ont servi, depuis les années 1970, à l´installation d´une vaste zone artisanale dont l´extension continue .

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle
Principale : limite 19e siècle 20e siècle
Secondaire : 18e siècle
Secondaire : 1er quart 19e siècle
Dates 1825, porte la date
Auteur(s) Personnalité : Fréminville Antoine-Joseph de, commanditaire, attribution par source
Personnalité : Krebs Arthur, commanditaire, attribution par source

Les toitures des anciennes fermes étaient en chaume. La demeure possède deux escaliers, l'un, une vis en bois, occupe la tourelle d'angle nord-ouest, l'autre, tournant à retours, se situe dans la partie est.

Murs schiste
granite
enduit
moellon
Toit ardoise, chaume
Étages 1 étage carré, étage de comble
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit en pavillon
croupe
croupe brisée
Escaliers escalier tournant à retours, en charpente, en charpente

La Villeneuve-Braouic est un exemple intéressant des mutations intervenues sur un territoire patrimonial au cours d´un siècle. Des fermes anciennes dont l´architecture reflète les caractéristiques récurrentes du secteur, deviennent propriété d´un citadin aussi bien intéressé par la mise en valeur des terres que par un site propice à l´installation d´une maison de villégiature. La demeure, quant à elle, ne se distingue que peu des grandes maisons bourgeoises et urbaines de l´époque. Aujourd´hui, l´extension de la ville et l´installation d´une zone artisanale intervenues depuis une trentaine d´années ont complètement modifié un site à l´origine entouré de terres cultivées et dans lequel, seule la demeure et ses jardins sont restés relativement intacts.

Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20032901456NUCA : Archives départementales du Finistère, 3 P 292.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A.D. Finistère, 3 P 292. Cadastre de 1824 , section B1 dite de Keransquer.

Bibliographie
  • Le Patrimoine des Communes, le Finistère. Charenton-le-Pont : Flohic Editions, 1998 (Collection Le Patrimoine des Communes de France).

    p. 1360
  • INVENTAIRE GENERAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Quimperlé et son canton. Finistère. Collection Images du Patrimoine n° 217, Rennes, 2002.

    p. 16