Logo ={0} - Retour à l'accueil

Corps de garde de Rulianec, actuellement complexe résidentiel de tourisme, Morgat (Crozon)

Dossier IA29004185 inclus dans Quartier balnéaire des hôtels de Morgat (Crozon) réalisé en 2007

Fiche

AppellationsRéduit ou batterie de Rulianec, fort de Rulianec
Destinationscentre de loisirs
Parties constituantes non étudiéesbatterie
Dénominationscorps de garde
Aire d'étude et cantonBretagne - Crozon
AdresseCommune : Crozon
Lieu-dit : Morgat
Adresse : Rulianec
Cadastre : HV 153

L'occupation militaire du site pourrait remonter à la fin du 17e siècle lors de la mise en état de défense de la rade de Brest par Vauban. Il aurait pu s'agir d'une simple levée de terre avec plate-forme, occupée de façon temporaire. Le corps de garde, construit en 1861, est ensuite rapidement abandonné après la guerre de 1870 et aliénée. Il est actuellement intégré à un complexe résidentiel de tourisme (Cap Morgat).

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Secondaire : 20e siècle
Dates1861, porte la date

Le réduit est un "corps de garde crénélé" de type n° 3 défini par la circulaire du 31 juillet 1846 (batterie de 4 pièces, magasin à poudre, citerne) long de 14,7 m sur 12 m de large. Il a été remanié après aliénation pour pouvoir accueillir un centre de vacances (ouverture de fenêtres et construction d'un réservoir d'eau en ciment). Le parapet et les plates-formes de la batterie ont été nivelés et celle-ci a donc la forme d'un terrain gazonné.

États conservationsbon état, restauré
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • Ce dossier électronique a été réalisé par l´Observatoire du patrimoine maritime culturel de Bretagne du laboratoire Géomer (UBO) dans le cadre d´une étude thématique régionale sur le patrimoine maritime culturel. Un autre dossier, complémentaire de celui-ci, a été rédigé dans le cadre d´une étude thématique régionale sur les fortifications littorales de Bretagne-nord :

    Voir aussi enquête thématique régionale (fortifications littorales) - 2002 - Guillaume Lecuillier : Corps de garde crénelé n° 3, année "1861" : .