Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Corps de garde de Lanruen (Erquy)

Dossier IA22004215 réalisé en 2005

Fiche

Dossiers de synthèse

Dénominations corps de garde
Aire d'étude et canton Communes littorales des Côtes-d'Armor - Pléneuf-Val-André
Adresse Commune : Erquy
Lieu-dit : Lanruen
Cadastre : 1785 A 610 ; 1810 580 B ; 1846 A ; 1987 AB 21

Cet ancien corps de garde, datant du 3ème quart du 18ème siècle, situé au nord du village des Hôpitaux faisait partie d'un ensemble fortifié avec un fort aujourd'hui disparu (Fort de la Bouche), qui défendait l'entrée d'Erquy et l'entrée de la Bouche (estuaire de la Bouche entre Pléhérel et Erquy). Il daterait d'avant la Révolution. Inoccupé en 1794, il allait servir au gardien du mât de pavillon, dont le transfert de la Pointe en ce lieu avait été décidé. Une guérite proche y fut adjointe en cette même année. Le 12 octobre 1826, la France perdit sous le Fort de la Bouche, où elle était venue se réfugier, la flûte "La Salamandre" poursuivie par la corvette anglaise "Constance". Dans ce combat, la "Constance", qui se laissa affaler, fut prise par les Français, cité par Jollivet, 1854.

Période(s) Principale : 3e quart 18e siècle

Mesures : 6 x 3 m environ, plus grande hauteur 2 mètres jusqu'à la naissance de la voûte en plein cintre. La porte d'entrée est située à l'est et la fenêtre à l'ouest (les huisseries ont disparu, celle de la port d'entrée a été remplacée). L'appareillage des pierres de façade est grossier, cependant les pierres d'encadrement en granite des deux ouvertures sont taillées, la couverture en voûte est en bon état d'origine. Le corps de garde est encore en bon état général, sauf la cheminée, de forme elliptique, située au pignon sud en partie écroulée. L'environnement de landes et de broussailles empêche de disposer d'une vue d'ensemble de l'architecture du bâtiment.

Murs granite
grès
Toit grès en couverture
Plans plan rectangulaire symétrique
Couvertures extrados de voûte
États conservations désaffecté, état moyen
Mesures l : 600.0
la : 300.0
h : 200.0

Le corps de garde de Lanruen en relativement bon état, de statut privé (village vacances de la Fosse-Eyrand), situé dans un site départemental protégé, mériterait d'être restauré et ouvert au public, avec un panneau d'interprétation.

Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à étudier

Annexes

  • Descriptif d'un corps de garde-type, 1744 (AD 22, 1 L 728)

    Longueur : 19 pieds (6, 16 m) hors d'oeuvre

    Largeur : 12 pieds (3, 25 m)

    Hauteur : 7 pieds (1,90 m) jusqu'à la naissance de la voûte

    Voûte en plein cintre et en pierres de moellons avec mortier de chaux et de sable

    Porte : hauteur : 5 pieds 9 pouces (1, 86 m) ; largeur : 2 pieds 6 pouces (0, 81 m)

    Cheminée : largeur : 3, 5 pieds (1, 14 m) ; corbelets, courges et manteau en pierre de taille ainsi que le couronnement.

    Fenêtre qui est en face de la porte, en pierres de taille à son extérieur : hauteur : 18 pouces (0, 49 m) et largeur : 1 pied (0, 33 m), défendue à l'extérieur par une croix de fer, garnie à l'intérieur d'un vanteau à deux battants.

    Lit de camp opposé à la cheminée qui tiendra la largeur du corps de garde et aura 6 pieds de long (1, 95 m).

    Aire, depuis le lit de camp, pavée en pierres de moellon y compris l'âtre de la cheminée.

    Intérieur : mortier de chaux et de sable, blanchi avec du lait de chaux

    Extérieur : rechiqué avec du même mortier de chaux et de sable.

  • 20042208177NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 1 E 494.

    20042208147NUCB : Mairie d'Erquy

    20042208236NUCB : Mairie d'Erquy

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Côtes-d'Armor : Plan terrier du Penthièvre, 1785, 1 E 494.

  • Mairie d'Erquy. Extrait cadastral 1810, 1846 : corps de garde de Lanruen (580 B).

Périodiques
  • SALLIER DUPIN (DE), Guy. La mer et la Révolution dans les Côtes-du-Nord. Saint-Brieuc : Les Presses Bretonnes, 1992.

    p. 134-135