Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Chaussures dites sabots-bottes de Terre-neuvas

Dossier IM22005084 réalisé en 2002

Fiche

Voir

Dénominations chaussures
Aire d'étude et canton Communes littorales des Côtes-d'Armor - Matignon
Adresse Commune : Saint-Cast-le-Guildo
Lieu-dit : Saint-Cast

Cette paire de sabots-bottes de facture et de conservation exceptionnelle appartient aujourd'hui à André Vimont de Pléboulle, marié à une castine (câtine). C'est le marin Terre-neuvas Ange Jamet, né en 1915 à Pléboulle, oncle de André Vimont, qui a chaussé le premier ces sabot-bottes, confectionnés par Alfred Fournel, cordonnier de Pléboulle. Ange Jamet a navigué sur le trois mâts "La Léone" de Saint-Malo, en 1924-25, en qualité d'officier de quart. Mais il y avait aussi Monsieur Morel, cordonnier à Plurien, qui fabriquait pour toute la contrée et au-delà de la région (Fécamp, Boulogne) des sabots-bottes en cuir. Cette paire de sabots-bottes, demi-cuissardes, est entièrement en cuir pour les guêtres, montées sur des sabots en bois (peuplier ou hêtre ?) cloutés. Les coutures, réalisées en fil poissé, sont parfaitement étanches grâce à un bourrelet cousu à l'extérieur de la botte, qui recouvre la jointure. Deux jours de travail étaient nécessaires (à raison de 12 heures par jour) pour réaliser une paire de sabots-bottes. Les vieilles bottes munies d'une tige en toile étaient réutilisées par les cultivateurs pour aller dans les champs humides, par exemple pour garder les vaches.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Fournel Alfred, fabricant

Paire de bottes en cuir pour la tige et en bois pour le sabot. Le sabot est clouté sur la tige. Toute la surface antérieure du sabot, au niveau du talon et du pied, est pointée de multiples clous qui dépassent de 1 cm, pour éviter de glisser sur le pont du bateau. La tige est réalisée dans une seule pièce de cuir, avec un recouvrement extérieur.

Catégories cordonnerie
Matériaux cuir
bois
métal
matériau textile
Précision dimensions

h = 60 ; l = 30 ; pds = 520. Hauteur totale = 60 cm ; longueur = 30 cm ; poids de l'ensemble = 520 g.

Cette paire de sabots-bottes, de facture exceptionnelle, mériterait d'être inscrite au patrimoine local (unicum local).

Statut de la propriété propriété d'une personne privée
Intérêt de l'œuvre À signaler

Références documentaires

Bibliographie
  • DUMENIL, J.-L. Pléboulle et la mer. Pléboulle : Association culturelle Pléboulle, 2002.

    p. 1