Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Château des Corbinières (Langon)

Dossier IA35012025 réalisé en 2001

Fiche

Au milieu du 19e siècle, un premier château, ou relais de chasse, fut construit sur la hauteur du massif de Corbinières dominant la vallée de la Vilaine. Son élévation à trois travées symétriques et avant-corps central témoigne d´un parti classique inspiré du style Louis XIII. En 1885, la propriété est vendue par adjudication et passe de Madame Ridouël, née Gandon des Alliers, à la famille du Halgouët. De cette même année, date le projet d´extension par Arthur Regnault qui propose l´ajout de deux travées de part et d´autre du bâtiment existant, ou plus simplement d´un seul côté. Cette dernière solution sera retenue, l´extrémité est de la construction présentant un corps saillant couvert en pavillon, tandis qu´un porche surmonté d´une terrasse vient rompre le rythme de la façade nord. Arthur Regnault conserve le parti du premier bâtiment mais y introduit l´asymétrie et le jeu des volumes. Il conçoit également la décoration intérieure de son extension, notamment l´ensemble du grand salon de style néo-Renaissance, où la cheminée porte les armes et la devise des du Halgouët. Cinq années plus tard, ces derniers s´adressent de nouveau à un architecte rennais de renom pour construire les communs. Frédéric Jobbé-Duval réunit, dans un bâtiment irrégulier orienté au sud, un important ensemble de dépendances (remise, sellerie, écuries, logement, atelier de menuiserie, grenier et château d´eau). Si les façades tournées du côté du château affichent tous les caractères du pittoresque, diversité des couvrements, richesse de mise en oeuvre et polychromie des matériaux, utilisation du pan de bois, celles de la cour témoignent d´une sobriété toute rationaliste, proche du parti d´une ferme modèle. Il est probable que Jobbé-Duval soit également l´auteur de la petite chapelle élevée au nord-est du château, laquelle fut terminée autour de 1900.

Parties constituantes non étudiées chapelle, parc, logement, écurie, sellerie, séchoir, porcherie, cellier, poulailler, chenil, remise, bûcher, buanderie, château d'eau
Dénominations château
Aire d'étude et canton Ille-et-Vilaine - Redon
Adresse Commune : Langon
Lieu-dit : Corbinières
Cadastre : 1983 ZI 120 à 130
Ensemble remarquable du à deux architectes majeurs du département à la fin du 19e siècle, Arthur Regnault, qui agrandit un bâtiment existant en 1895, et Frédéric Jobbé-Duval qui construit les communs à partir de 1890, la propriété appartenant alors à l'influente famille du Halgouët.
Période(s) Principale : milieu 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1885, daté par source
1890, daté par source
Auteur(s) Auteur : Regnault Arthur, architecte, attribution par source
Auteur : Jobbé-Duval Frédéric, architecte, attribution par source

Château : un étage carré sur rez-de-chaussée surélevé et un étage de comble. Pièces de service en sous-sol, réception et bibliothèque en rez-de-chaussée, chambres aux étages. Construction en brique et pierre. Ensemble de dépendances comprenant, outre une chapelle et des fabriques de petites tailles abritant une réserve à charbon, une buanderie, un poulailler, un chenil et un bûcher, un bâtiment important de plan en L comprenant dans l'aile nord, un logement en rez-de-chaussée surélevé, un cellier, une porcherie, un atelier de menuiserie et dans l'aile ouest, une écurie, une sellerie, un fruitier, un séchoir, une remise ainsi qu'un château d'eau disposé dans une tour. Ce bâtiment est construit en moellons de schiste et de grès avec chaînes d'angle et encadrements de baies en pierre de taille de grès ou brique.

Murs brique
Toit ardoise

Données complémentaires architecture IP35

HYPOI sans objet
HYPOE éclaté
MURS1 brique
MURS2 schiste ; grès ; moellon ; appareil mixte
SCLE1 milieu 19e siècle ; 4e quart 19e siècle
IAUT nsp
ICHR unicum
IESP unicum
ICONTX dominant
SEL sélection requise
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • 1 - [LANGON] (I.-&- V.) - Ses environs. Le Château de Corbinières. Carte postale, [s.l] : [s.d.] (Fonds iconographie Lagrée, Archives départementales d'Ille-et-Vilaine).

  • Ille-et-Vilaine. Commune de Langon. Section ZI, plan cadastral, échelle : 1/2 000e, 1983.

  • Projet d'agrandissement du château de Corbinières. Façade nord, projet Abis et variante du projet A, rez-de-chaussée, dessin, par Arthur Regnault, le 23 mars 1885 (archives privées).

  • Plan masse du domaine de Corbinières, dessin, 1/2000, [s.l], [s.n], [avant 1885], (archives privées).

  • Élévation et profil des lambris de la "chambre de Madame", dessin, par Arthur Regnault, 1885 (archives privées).

  • Bâtiments des Remises et Écuries du Château de Corbinières, dessin, par Frédéric Jobbé-Duval, le 25 février 1890 (archives privées).

  • Élévation est du bâtiment des dépendances du château de Corbinières, dessin, par Frédéric Jobbé-Duval, le 14 mars 1890 (archives privées).

  • Élévation sud et coupe sur le bâtiment des dépendances du château de Corbinières, dessin, par Frédéric Jobbé-Duval, 1890 (archives privées).

  • Plan du 1er Étage du Bâtiment des Dépendances du Château de Corbinières, dessin, par Frédéric Jobbé-Duval, le 28 février 1890 (archives privées).

  • Élévation nord du bâtiment des dépendances du château de Corbinières, dessin, par Frédéric Jobbé-Duval, 1890 (archives privées).

Bibliographie
  • BANÉAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1928.

    t. 2, p. 265
  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884.

    t. 5, p. 46 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)