Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Château de la Carrée, rue du Pontavice (Saint-Germain-en-Coglès)

Dossier IA35048925 inclus dans Le village de Saint-Germain-en-Coglès réalisé en 2010

Fiche

Dossiers de synthèse

Dénominations château
Aire d'étude et canton Pays de Fougères - Saint-Brice-en-Coglès
Adresse Commune : Saint-Germain-en-Coglès
Adresse : rue du Pontavice
Cadastre : 1833 C1

D'après Paul Banéat, l'ancien manoir du Pontavice, également appelé le Vieux Château datait de la fin du 16e siècle ou du début du 17e siècle. Il était composé de trois pavillons, un grand et deux petits qui possédaient des corniches à modillons. Deux tours flanquaient l'entrée du manoir ; l'une d'elles existe encore actuellement. Ce manoir possédait également un colombier et une chapelle, dépendances caractéristiques s'il en est des manoirs. Les propriétaires de seigneuries étaient en effet les seuls à pourvoir faire élever des colombiers et des chapelles, il s'agissait d'un privilège qui leur était exclusivement réservé. Le nombre de trous de boulins destinés à l'accueil des pigeons témoignait de l'importance du domaine puisqu'il était en rapport avec la surface du domaine. Le bâtiment était semble-t-il composé de deux corps de logis perpendiculaires l'un par rapport à l'autre ; une tour contenant l'escalier se trouvait à l'intersection des deux corps de logis alors qu'une autre tour, polygonale, se trouvait hors-oeuvre sur le pignon Est. Ce bâtiment s'élevait sur quatre niveaux, il possédait deux étages ; quatre cheminées se trouvaient à l'intérieur. Au début du 20e siècle, il y existait encore une belle cheminée en granite ainsi qu'un linteau de porte sculpté et armorié. Ce manoir appartenait aux le Fourmerie au début du 15e siècle puis aux Courtays au milieu du 15e siècle. Il passe ensuite par alliance aux le Porcher au début du 17e siècle ; cette famille le conserve jusqu'à la fin du 17e siècle. Au début du 18e siècle, il passe par succession aux le Roy et il appartient aux du Pontavice au cours de la seconde moitié du 18e siècle, qui le conserve jusque vers 1900. Des photographies prises lors d'un précédent inventaire du patrimoine de la commune réalisé dans les années 1970 témoignent du mauvais état de conservation dans lequel se trouvait déjà le bâtiment à l'époque. Ces photographies nous permettent, malgré le mauvais état du bâtiment à cette époque, d'apprécier la qualité de cette construction. Le bâtiment était en effet construit en pierre de taille, le percement des baies était symétrique, ces dernières possédaient un encadrement chanfreiné... La porte principale du rez-de-chaussée possédait un décor particulièrement remarquable : encadrement mouluré et linteau décoré d'une accolade surmontée de petites volutes. Au-dessus du linteau, se trouvait une pierre de granite de même dimension sur laquelle était sculpté un décor composé d'un écu lisse en partie centrale, entouré de multiples godrons. Le tout était surmonté d'une sorte de fronton triangulaire dont les extrémités se terminaient en volutes, ce fronton étaient surmonté de motifs végétaux (feuillages). Cette exceptionnelle porte évoque d'autres portes situées sur des bâtiments de communes proches de celle de Saint-Germain-en-Coglès. Au château du Logis à Poilley et sur une maison située au sud de l'église de Monthault, il existe le même type de décor sur des portes ; ces deux bâtiments datent peu ou prou de la même époque que celui-ci puisqu'ils remontent à la fin du 16e et au début du 17e siècle (1607 pour le château du Logis à Poilley). Les photographies prises dans les années 1970 permettent également d'apprécier le niveau de confort qui devait exister dans ce bâtiment : escalier en vis en granite, existence d'un potager. Dans certains manoirs, il existait ainsi des potagers (chauffe-plats) destinés à éviter que les plats ne refroidissent. Ces équipements se trouvent souvent sous une fenêtre et sont composés de plusieurs orifices percés dans une dalle de pierre sur laquelle les plats étaient posés. Sous cette dalle de pierre, se trouve une niche dans laquelle on mettait des braises. Des cartes postales du bâtiment au début du 20e siècle permettent de connaître l'aspect et la silhouette d'origine de ce manoir. Dès 1833, une partie du bâtiment était en ruines puisque, sur le premier cadastre de la commune réalisé à cette date, un des bâtiments de cet ensemble est figuré en jaune.

Période(s) Principale : 2e moitié 16e siècle
Principale : 1ère moitié 17e siècle
Murs granite
moellon
Toit ardoise
États conservations mauvais état
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20103509973NUCA : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

    20103505038Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 273_35_75_bande08.

    20103505039Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 273_35_75_bande08.

    20103505040Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 273_35_75_bande08.

    20103505041Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 273_35_75_bande08.

    20103505037Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 273_35_75_bande07.

    20103505050Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 273_35_75_bande10.

    20103505052Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 273_35_75_bande10.

    20103505042Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 273_35_75_bande08.

    20103505043Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 273_35_75_bande08.

    20103505048Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 273_35_75_bande09.

    20103505044Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 273_35_75_bande09.

    20103505047Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 273_35_75_bande09.

    20103505046Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 273_35_75_bande09.

    20103505049Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 273_35_75_bande10.

    20103505045Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 273_35_75_bande09.

    20103505051Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 273_35_75_bande10.

    20103505035Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 273_35_75_bande07.

    20103505036Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 273_35_75_bande07.

Références documentaires

Documents figurés
  • Saint-Germain-en-Coglès. Section C dite de Montillon, en 2 feuilles, 1ère feuille. [1833], échelle 1/2500 e. (A.D. Ille-et-Vilaine).

  • Saint-Germain-en-Coglès. Section C dite des Tulais, en trois feuilles, 2e feuille. [1833], échelle 1/2500 e. (A.D. Ille-et-Vilaine).

Bibliographie
  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • BARDEL, Philippe, MAILLARD Jean-Luc. Architecture de terre en Ille-et-Vilaine. Rennes : Apogée, Ecomusée du Pays de Rennes, 2002.

  • BRAND'HONNEUR, Michel. Les mottes médiévales d'Ille-et-Vilaine. Institut Culturel de Bretagne, SKOL-UHEL AR VRO, Centre Régional d'Archéologie d'Alet, 1990.

  • CHATENET Monique, MIGNOT, Claude (dir.). Le manoir en Bretagne. 1380-1600. Paris, Caisse nationale des monuments historiques et des sites/Editions du patrimoine/Imprimerie nationale Editions, 1999.

  • FROTIER DE LA MESSELIERE, Henri. Le guide de l'Ille-et-Vilaine. Plouagat : GP Impressions-Kervaux, 1994.

  • GASNIER, Marina. Le patrimoine industriel en Ille et Vilaine (19e-20e siècles). De l'inventaire à l'histoire. Thèse : Hist. de l'art : Rennes 2, Université de Haute Bretagne : 2001.

  • GASNIER, Marina. INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE, Comission régionale Bretagne. Patrimoine industriel d'Ille-et-Vilaine. Editions du Patrimoine, 2002, (Indicateurs du patrimoine).

  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA France, BARRIE, Roger, RIOULT, Jean-Jacques. Région Bretagne. Les malouinières - Ille-et-Vilaine. Rennes : Association pour l'Inventaire Bretagne, 1997, (Images du patrimoine, n°8).

  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Eglises d'Ille-et-Vilaine. L'architecte Arthur Regnault. Rennes : Association pour l'Inventaire Bretagne, 1993, (Itinéraire du patrimoine, n°34).

  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Eglises et Chapelles, Ille-et-Vilaine. Rennes : Association pour l'Inventaire Bretagne, 1996, (Indicateurs du patrimoine).

  • OGÉE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nlle éd. [1778-1780] rev. et augm. Rennes : Molliex, 1845.

  • ORAIN, Adolphe. Petite géographie pittoresque du département d'Ille-et-Vilaine pour servir de guide aux voyageurs dans Rennes et le Département. Rennes : P. Dubois Libraire-éditeur, 1884.

  • PETITJEAN, Marc. DESORMEAUX, Ronan. CUCARULL, Jérôme Construire en Ille-et-Vilaine. Le Coglais et sa région. Rennes, Direction de l'aménagement et de l'environnement, Conseil Général d'Ille-et-Vilaine, 1993.

  • PEROUSE DE MONTCLOS, Jean-Marie. Architecture, méthode et vocabulaire. Paris : Inventaire Général des monuments et des richesses artistiques de la France, Centre des monuments nationaux/Editions du patrimoine, 2000.

  • Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris : Flohic éditions 2000, 2 tomes, (Le patrimoine des communes de France).