Logo ={0} - Retour à l'accueil
Manoir, la Grande Touche (Pacé)

Charpente du manoir de La Grande Touche (Pacé)

Dossier IM35025032 réalisé en 2014

Fiche

Voir

Dénominationscharpente
Aire d'étude et cantonGrand Ouest - Rennes Nord Ouest
AdresseCommune : Pacé
Lieu-dit : la Grande Touche

Des restaurations entreprises depuis une quinzaine d’années permettent de mieux comprendre l’histoire architecturale du manoir. Ainsi, la charpente datée par dendrochronologie situe la construction du logis vers 1390. A l’instar du manoir voisin de la Bretonnière, la grande salle s’équipe d’un plancher vers 1570. La cheminée d’origine placée le long d’un mur gouttereau est déplacée depuis le mur de refends est.

Période(s)Principale : limite 14e siècle 15e siècle , datation par dendrochronologie

Les fermes de ce manoir sont parmi les plus grandes des exemples armoricains puisque les murs gouttereaux sont espacés de près de 14 m. Le service de l’inventaire la présente comme « remarquable ». Les fermes du logis comportent un poinçon court lié dans sa partie basse à un faux-entrait. Un blason est sculpté en son centre comme pour le manoir de Porcaro à Comblessac. Des aisseliers courbes s’assemblent au faux-entrait par système de tenons-mortaises et chevilles. Leur particularité réside dans le fait qu’ils se rejoignent sous l’axe du poinçon et ne sont par la même occasion embrevés dans le faux-entrait. Le long entrait est chanfreiné sauf à ses extrémités là où se fixent les arbalétriers et les jambes de force. Il repose sur des sablières hautes et des entretoises placées au même niveau raidissent les fermes entre-elles. Ces dernières sont fortement chanfreinées entre les entraits. Deux pannes ventrières par versant soutiennent la toiture. Des trous d’échelons sont visibles sur au moins une des fermes.

Catégoriescharpente
Matériauxchêne
Précision dimensions

D'après le relevé en coupe transversale, les murs sont espacés de près de 14m.

États conservationsaltération biologique de la matière

Statut de la propriétépropriété d'une personne privée

Références documentaires

Bibliographie
  • "Le Département d'Ille-et-Vilaine, histoire, archéologie, monuments" / Paul Banéat, Rennes : Librairie Moderne J. Larcher, 1927-1929, vol 1.

    Tome III, p. 24
  • CHATENET Monique, MIGNOT, Claude (dir.). Le manoir en Bretagne. 1380-1600. Paris, Caisse nationale des monuments historiques et des sites/Editions du patrimoine/Imprimerie nationale Editions, 1999.

    P. 90, 99, 104, 108-113
  • BERNARD V., 2000, Rapport d'études dendrochronologiques, Unité mixte de Recherche n° 6566

    p. 29-34 Unité Mixte de Recherches 6565 du CNRS
  • FROTIER DE LA MESSELIERE, Henri. Le guide de l'Ille-et-Vilaine. Plouagat, 1994.

    p. 130 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
(c) Corentin Olivier ; (c) Région Bretagne (c) Région Bretagne - Olivier Corentin