Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Chapelle Saint-Sébastien, les Haies (Sérent)

Dossier IA00010020 réalisé en 1986

Fiche

La chapelle Saint-Sébastien a été bâtie sur un petit escarpement qui domine un ruisseau, à l’est de la commune. Ses murs sont en moellons de schiste, l’entourage des baies en pierres de taille de granite, le sol couvert de grandes dalles de schiste. Le mur-pignon ouest, seul découvert, est surmonté d´un campanile en maçonnerie.

La nef principale, au sud, est de plan rectangulaire ; on y accède par deux portes en arc brisé sur les murs sud et ouest. À l’intérieur, elle est éclairée près de l’autel par une baie en arc brisé qui domine une niche-lavabo. On distingue encore la trace des gueules de monstres appelés engoulants sur les extrémités des entraits de la charpente. Ces caractéristiques orientent la datation vers la fin du 15e siècle.

Cette nef était doublée d’un bas-côté parallèle au nord, les deux espaces communiquant par trois arcades en arc légèrement brisé ; leurs moulurations pénètrent les deux colonnes octogonales à base moulurée qui les supportent. On peut penser que ce bas-côté servait de chapelle seigneuriale.

Au 17e siècle (?), ce bas-côté fut réduit à l’est, si bien que l’arcade proche de l’autel est interrompue ; élargi en profondeur, il fut couvert d’un nouveau toit à deux versants, perpendiculaire au toit principal ; il est éclairé par une baie en plein cintre, ouverte au-dessus d’une porte de même forme.

Dans l’enclos, une croix monumentale a été érigée au 15e siècle. Fichée dans un socle cubique en granite comme elle, elle porte sur les deux faces un décor sculpté en demi-relief, abrité par un dais cintré : Christ en croix d’un côté, Vierge à l’Enfant de l’autre, encadrée de saint Jacques le Majeur à droite et de sainte Catherine d’Alexandrie ou sainte Barbe à gauche.

À côté de la croix, un monument en pierre de taille de granite a été élevé à la mémoire de quatre parachutistes et membres des FFI, morts en 1944.

Un if commun (hauteur 18 mètres, circonférence : 4, 70 mètres, âge : 300 ans) a été recensé dans la base des « Arbres remarquables en Bretagne » (http://www.mce-info.org/arbres-remarquables/liste_arbres.php).

(M. -D. Menant)

Vocables Saint-Sébastien
Parties constituantes non étudiées enclos, croix monumentale
Dénominations chapelle
Aire d'étude et canton Communes riveraines du canal de Nantes à Brest - Malestroit
Adresse Commune : Sérent
Lieu-dit : les Haies

La chapelle et sa croix monumentale ont été construites à la fin du 15e siècle. Après la seconde guerre mondiale, on a élevé un monument à la mémoire de quatre résistants et parachutistes, morts en 1944.

Période(s) Principale : 4e quart 15e siècle
Secondaire : 17e siècle , (?)

La chapelle, de plan massé, comporte deux vaisseaux aujourd'hui perpendiculaires communiquant par trois arcades en arc brisé que supportent deux colonnes octogonales ; elle est construite en moellons de schiste et pierre de taille de granite. La nef principale est éclairée par une baie en arc brisé proche de l´autel, et une fenêtre de l´autre côté de la porte centrale en arc brisé. Le bas-côté nord est éclairé par une baie en arc brisé et une petite fenêtre. Le mur pignon est surmonté d´un clocheton en maçonnerie. Le sol est dallé de schiste. Lors d´une restauration récente, la charpente a été lambrissée et l´enduit refait. Croix à dais, sur socle en granite et emmarchement en schiste ; fût de section carrée chanfreiné et écoté. Décor en haut-relief ; sur une face : Christ en croix ; sur l'autre face : Vierge à l'Enfant couronnée encadrée de saint Jacques le Majeur à droite et de sainte Catherine d’Alexandrie ou sainte Barbe à gauche. Un monument en pierre de taille de granite a été élevé à la mémoire de quatre parachutistes et membres des FFI. (M. -D. Menant)

Murs schiste moellon
granite
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 2 vaisseaux
Couvrements lambris de couvrement
Couvertures toit à longs pans pignon couvert
pignon découvert
noue
Typologies nef à bas-côté unique, à dais, sur socle
Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents figurés
  • Sérent. Cadastre napoléonien, section U1 de Rohan. Levée par M. Monoury, géomètre du cadastre, 1829, échelle : 1/2500e.

    Archives départementales du Morbihan : 3 P 286/29
Bibliographie
  • ROUDIER, Jean. Saint Jacques en Bretagne. Culte et patrimoine. Ploudalmézeau : Label LN éd., 2005.

    p. 287 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)