Logo ={0} - Retour à l'accueil

Chapelle Saint-Ildut (Sizun)

Dossier IA00005788 réalisé en 2006

Fiche

  • Vue générale
    Vue générale
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • croix monumentale
    • fontaine de dévotion

Á rapprocher de

Vocablessaint Ildut
Parties constituantes non étudiéescroix monumentale, fontaine de dévotion
Dénominationschapelle
Aire d'étude et cantonParc Naturel Régional d'Armorique - Sizun
AdresseCommune : Sizun
Lieu-dit : Loc Ildut
Cadastre : 1996 A1 364

D´un édifice du 16e siècle semble subsister, sans certitude, une partie de la nef dont le soubassement mouluré aurait pu être interrompu lors des agrandissements ultérieurs, ainsi que la baie sud (obturée) de la nef. Le transept à pans coupés a été bâti en 1653 (date portée), dans le cadre de dons et de pèlerinages. La porte sud de la nef est datée 1677. Le choeur, à pans coupés, remonte également au 17e siècle. En 1727 (date gravée sur le pignon ouest, angle nord-ouest), la nef, peut-être fragilisée par la déclivité naturelle du terrain et la présence d´une source et d´une fontaine, a pu être réduite dans sa longueur, à moins que le projet initial du 17e siècle ne fut jamais réalisé, hypothèse confortée par l'absence d'un clocher. Une sacristie nord, bâtie au premier quart du 19e siècle, a disparu. Les épis de faîtage coiffant le bras du transept, en zinc, portent un décor en forme de tête humaine et remontent à la seconde moitié 19e siècle. Suite à la dégradation du bâtiment, sa vente, décidée en 1930, sera finalement abandonnée. Renouveau et entretien régulier depuis la fin des années 1960. Trois fontaines dont une associée à un lavoir existent sur le site. Leur datation est problématique à cause des remaniements successifs. Celle située au sud-ouest de l´enclos intègre des remplois sculptés du 16e siècle et est liée à celle, semi-enterrée, située au nord-ouest. Alimentant le bassin maçonné d´un ancien lavoir (ou bassin à rouir le chanvre ?), la fontaine située au sud et en dehors de l´enclos, en contrebas de la route (ancienne voie Landerneau-Angers), était sans doute liée à l´artisanat toilier du secteur. Une croix moderne a été placée en 1988 sur un socle ancien portant une inscription en lettres gothiques non déchiffrée qui provient du lieu-dit Poulpry, en Sizun.

Période(s)Principale : 2e quart 17e siècle
Principale : 4e quart 17e siècle
Secondaire : 16e siècle , (?)
Secondaire : 2e quart 18e siècle
Secondaire : 2e moitié 19e siècle
Dates1653, porte la date, daté par travaux historiques
1677, daté par source
1727, daté par source

Site dominant légèrement la vallée de l'Elorn qui reçoit l'eau des fontaines. Gros oeuvre en moellon de granite, à l'exception des élévations nord et ouest, en moellon de schiste et de granite à appareil alternant, et du bras de transept sud, en pierre de taille de schiste et de granite posés en lits alternés. Encadrement des baies et portes à décor monumental en granite. Fontaines en schiste.

Mursgranite
schiste
kersantite
moellon
pierre de taille
Toitardoise
Plansplan en croix latine
Étages1 vaisseau
Couvrementslambris de couvrement
Couverturestoit à longs pans
noue
pignon couvert
croupe polygonale
États conservationsrestauré
Techniquessculpture
Précision représentations

Fontaine sud-ouest avec remploi d'une frise sculptée en kersantite (personnage, décor stylisé).

Ensemble intéressant à cause de la présence de plusieurs fontaines de dévotion et de l'édifice lui-même qui, bien que marqué par des rajouts et des modifications, se distingue par la qualité de la campagne d'agrandissement intervenue entre 1633 et 1677. Le dessin des deux portes monumentales porte l'empreinte de modèles largement diffusés dans le paysage architectural du haut Léon. Site des Monts d'Arrée (site pluricommunal). Site Inscrit : Arrêté du 10/01/1966.

Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvreà signaler
Sites de protectionsite inscrit

Annexes

  • 20062905476NUCA : Archives départementales du Finistère, 3 P 279.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A.D. Finistère, 3 P 297. Extraits du cadastre de 1812, section A 1. Dessaux ingénieur, Jobbé-Duval, Guérin, Gouzillon et Caconnet, géomètres.

  • A.D. Finistère, 34 J 75. Fonds Le Guennec. Sizun (1900-1940).

Bibliographie
  • COUFFON, René, LE BARS, Alfred. Diocèse de Quimper et de Léon. Nouveau répertoire des églises et chapelles. Quimper : Association Diocésaine, 1988.

    p. 418 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • LE GUENNEC, Louis. Le Finistère monumental. Morlaix et sa région. Morlaix, 1979.

    p. 225
  • MALLEJAC, J. La chapelle de Loc-Ildut en Sizun. Dans : Bulletin de la société archéologique du Finistère, t. 70, 1943, p. 20-26.

  • PROVOST, Georges. La route des chapelles au pays des enclos. Dans : Le patrimoine religieux. Actes des conférences de 1997 de l´université d´été du pays touristique des enclos et des Monts d´Arrée. Landivisiau, 1998.

    p. 96-124