Logo ={0} - Retour à l'accueil

Chapelle Saint-Fiacre (Crozon)

Dossier IA29004845 réalisé en 2010

Fiche

Vocablessaint Fiacre
Parties constituantes non étudiéesfontaine
Dénominationschapelle
Aire d'étude et cantonParc Naturel Régional d'Armorique - Crozon
AdresseCommune : Crozon
Lieu-dit : Saint-Fiacre
Cadastre : AN 244

L´édifice dans son état ancien est connu par le cadastre de 1830 et par une photographie du début du 20e siècle. Il remontait, pour l´essentiel, aux 16e et 17e siècles ; en témoignent encore quelques pierres datées (1578, 1591), soit sur la chapelle, soit sur la fontaine voisine. L´élévation occidentale a fait l'objet d'une protection au titre des monuments historiques en 1932. Lors du bombardement de 1942, la nef, la façade ouest et le clocheton ont été détruits. Les parties anciennes (choeur, bras sud et sacristie), toujours en élévation, ont été préservées lors de la reconstruction de l'édifice en 1965. Les travaux ont été réalisés par l´architecte Yvinec qui fait remployer plusieurs éléments provenant de deux chapelles ruinées de la commune de Kergloff (canton de Carhaix-Plouguer), édifices inventoriés par le service de l´Inventaire dans les années 1965. Ainsi, la baie de l´élévation ouest (elle remplace la porte d´origine), est l´ancienne fenêtre axiale à réseau fleurdelysé de la chapelle Saint-Nicolas de Kergloff ; quant au clocheton, il provient de la chapelle Saint-Nicodème (1551), également à Kergloff.

Période(s)Principale : 2e moitié 16e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle
Dates1578, porte la date, daté par travaux historiques
1591, porte la date
1965, daté par travaux historiques

Plan irrégulier modifié avec bras sud saillant ouvrant sur la sacristie hors-oeuvre, chevet à pans coupés, arc diaphragme séparant l´ancienne nef du transept. Mur ouest à clocher.

Mursmicrodiorite quartzique
kersantite
grès
Toitardoise
Plansplan allongé
Couvrementscharpente en bois apparente
Couverturesflèche en maçonnerie
toit à longs pans
noue
pignon découvert
États conservationsvestiges, restauré, remanié
Techniquessculpture
Précision représentations

Crossettes du pignon ouest : lions.

L'édifice se distingue par la présence d'un nombre important de matériaux locaux ou de provenance plus lointaine. La destruction partielle de 1942 et les différents remplois ou pierres déplacées lors de la reconstruction dont le parti pris architectural est problématique, ont fortement entamé l´authenticité de la chapelle dont la protection au titre des monuments historiques ne semble plus se justifier.

Statut de la propriétépropriété de la commune
Protectionsinscrit MH, 1932/12/12
Précisions sur la protection

Statues d'animaux de la façade (cad. AN 244) : inscription par arrêté du 12 décembre 1932.

Annexes

  • 20102910775NUCB : Archives départementales du Finistère, 3 P 45.

    20102911360NUCB : Collection particulière

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales du Finistère. Série 3 P 45. Tableau d´assemblage et cadastre parcellaire, 1830-1831.

    Archives départementales du Finistère : Série 3 P 45
Bibliographie
  • COUFFON, René, LE BARS, Alfred. Diocèse de Quimper et de Léon. Nouveau répertoire des églises et chapelles. Quimper : Association Diocésaine, 1988, p. 78-79.

  • CHAURIS, Louis, CADIOU, Didier. La chapelle Saint-Fiacre. Provenance des matériaux de construction et de restauration. Dans : Avel Gornog, N° 10, juin 2002, pp. 53-60.

  • MINISTÈRE DES AFFAIRES CULTURELLES. INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Commission régionale de Bretagne. Finistère. Canton Carhaix-Plouguer. Paris, 1969, vol. 1, p. 48, vol. 2, p. 84.

  • Le Patrimoine des Communes, le Finistère. Charenton-le-Pont : Flohic Editions, 1998 (Collection Le Patrimoine des Communes de France), vol. 1.

    p. 329

Liens web

(c) Région Bretagne (c) Région Bretagne - Douard Christel - Maillard Florent - Tanguy-Schröer Judith
Judith Tanguy-Schröer , né(e) Tanguy
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.