Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Chapelle Saint-Clément, Kerclément (Belz)

Dossier IA56005385 inclus dans Ecart dit village de Kerclément (Belz) réalisé en 2006

Fiche

  • Vue générale
    Vue générale
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • fontaine
    • mégalithe
    • croix monumentale

Œuvres contenues

Vocables Saint-Clément
Parties constituantes non étudiées fontaine, mégalithe, croix monumentale
Dénominations chapelle
Aire d'étude et canton Ria d'Etel - Belz
Adresse Commune : Belz
Lieu-dit : Kerclément
Cadastre : 2003 D 417

Cette chapelle qui existe anciennement à Kerclément, est reconstruite en 1856, au sud-est de son emplacement primitif (cf. plan cadastral de 1845), lors de l'élargissement de la route qui traverse le village. La date de 1856 est gravée sur une pierre du linteau de la porte ouest. Elle occupe la partie nord d'un ancien commun de village, cinq stèles néolithiques trouvées à proximité ont été replacées autour du monument, ainsi qu'une croix monumentale (étudiée). La porte sud est un remploi du 17e siècle. La tradition orale suggère qu'une partie des pierres de la chapelle de la Madeleine, ont été transportées à Kerclément pour la reconstruction de la chapelle. La fontaine de dévotion est récente (vers 2001). Le pardon de Saint-Clément se déroule le deuxième dimanche de Mai.

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle
Secondaire : 17e siècle
Dates 1856, porte la date

La chapelle est de plan rectangulaire à chevet plat, avec sacristie en appentis contre le pignon est. Son pignon occidental supporte un clocheton en pierre de taille, ajouré et coiffé d'un pyramidion portant une croix en fer forgé. Un escalier de visite du clocheton est aménagé sur le rampant nord du pignon. Il s'agit probablement d'un remontage d'une partie de la chapelle primitive voire de celle de la Madeleine. La forme de la porte Ouest à arc en plein cintre, sans aucun ornement, rappelle les portes des dépendances agricoles (granges, "cardy", ...) du 19e siècle. Les deux baies de la façade sud sont également très simples. La porte sud qui présente une mouluration sur arc surbaissé, est un remploi de l'édifice antérieur (17e siècle). On accède dans la sacristie soit par une porte au nord, soit depuis l'intérieur de la chapelle par une porte située à droite du chevet. Les murs extérieurs de la chapelle conservent des traces de chaulage en particulier sur les corniches et les entourages des baies. La chapelle a fait l'objet d'aménagements intérieurs récents : Suppression des enduits, rejointoiement en ciment des maçonneries des murs, réfection du sol de la nef, lambris de couvrement (2000), nouvel autel. Le dallage ancien ne subsiste plus qu'au niveau du choeur avec traces d'ancrage d'une clôture de choeur disparue. Les vitraux historiés placés dans les baies sud sont de l'atelier Le Nézet du Bono (1995).

Murs granite
moellon
pierre de taille
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements lambris de couvrement
Couvertures toit à longs pans
pignon découvert
Escaliers
Techniques ferronnerie
sculpture
Représentations croix
Précision représentations

Croix ouvragée en fer forgé sur la flèche du clocheton. Croix en granite au sommet du pignon est.

Mauvaise restauration récente.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Bibliographie
  • DANIGO Joseph. Eglises et chapelles du doyenné de Belz. Bannalec, 1986.

    p. 33