Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Chapelle Notre-Dame, le Dresnay (Loguivy-Plougras)

Dossier IA22016913 inclus dans Village (le Dresnay) réalisé en 2010
Appellations Chapelle du Dresnay
Dénominations chapelle
Aire d'étude et canton Schéma de cohérence territoriale du Trégor - Plouaret
Adresse Commune : Loguivy-Plougras
Lieu-dit : le Dresnay
Cadastre : C 636

Cette chapelle seigneuriale est mentionnée en 1539. Certains éléments sont remployés : le sacraire dans le chœur, la demi-colonne de granite, les masques d´angles du bénitier d´une entrée latérale, deux statues, le gisant. L'édifice a été reconstruit en 1588 selon la date portée sur le clocher. Mais en 1581, l´évêque commandataire Jean-Baptiste Le Gras donne l´autorisation de faire "des fonds de baptême" dans la chapelle déjà munie d´autels, d'un clocher et d'un cimetière. La chapelle est édifiée par Olivier de Quelen, seigneur du Dresnay et son épouse, Françoise de Lampezre, puis achevée par leur fils Olivier de Quelen et sa femme, Claude de Boiséon, comme l´indique l´écu sur la poutre de gloire. Lors du contrat de vente de la seigneurie du Dresnay par M. de Montigny au marquis de la Rivière en 1748, la chapelle est citée en ces termes : "La terre et seigneurie du Dresnay possède sa chapelle prohibitive près le château où personne n´a aucun droit que le seigneur du Dresnay". Selon Louis Dudoret, les boiseries polychromes de 1775 cachent le soubassement de l´autel qui présente deux écus de la fin du 15e siècle (Quelen et familles alliées). La façade occidentale y compris le clocher-mur et la poutre de gloire sont inscrits à l´Inventaire supplémentaire des Monuments historiques depuis le 19 janvier 1955.

Période(s) Principale : 4e quart 16e siècle
Dates 1588, porte la date
Auteur(s) Personnalité : Jean Le Taillanter, architecte, attribution par analyse stylistique

Edifice situé dans un enclos avec croix. Chapelle de plan en croix latine à vaisseau unique et à chevet plat. Gros-œuvre en moellon et moellon équarri de granite, à l´exception des chaînages d´angle et des encadrements de baies, en pierre de taille de granite. Clocher-mur avec porte plein-cintre moulurée, encadrée de deux colonnes soutenant un entablement et un fronton triangulaire. Pignon ouest percé d´un oculus. Clocher composé de deux chambres de cloches ajourées, surmontées d´un lanternon à base carré coiffé d´un acrotère.

Statut de la propriété propriété de la commune
Protections inscrit MH, 1955/01/19
Précisions sur la protection

Façade occidentale, y compris le clocher-mur, et une poutre de gloire en bois sculpté se trouvant à l'intérieur de l'édifice (cad. C 636) : inscription par arrêté du 19 janvier 1955.

Annexes

  • 20102211388NUCA : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 3P131.

    20102202194Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 131_22_69_bande23.

Références documentaires

Bibliographie
  • AD 22. 72 J 6 : parchemin du 23 août 1523 mentionnant la chapelle du Dresnay et autorisation de l´évêque en 1581 à la construction de fonds baptismaux.

  • COUFFON, René. Répertoire des Eglises et Chapelles du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier. Saint-Brieuc, Les Presses Bretonnes, 1939-1947, 779 p.

  • DUDORET, Louis. Seigneurs et seigneuries au pays de Beffou (15e-18e siècles), Editions de la Plomée, 2000, 403 p.

Périodiques
  • MILLET, Christian ; CASTEL, Yves-Pascal ; HUON, Michel. "Jean Le Taillanter, architecte de la Renaissance", Bulletin de la Société archéologique du Finistère, vol. 125, 1996.

    p. 199-215

Liens web

(c) Région Bretagne (c) Région Bretagne - Fauchille Gwénaël - Lécuillier Guillaume