Logo ={0} - Retour à l'accueil

Chapelle Notre-Dame du Manéguen (Guénin)

Dossier IA56001710 réalisé en 2002

Fiche

Voir

L'édifice se distingue surtout par la large frise qui court sur les façades ouest et sud. Y figurent des éléments décoratifs caractéristiques de la seconde Renaissance : rinceaux, candélabres, dauphins et grotesques ainsi que des masques en médaillon. Comme sur la fontaine, c'est la présence des Rimaison dont le blason, allié à celui des Rohan, est présenté par deux sirènes, qui explique la surabondance de ce vocabulaire savant issu de répertoires d'ornemanistes. Michel, puis Jacques de Rimaison, ne cessent d'affirmer dans les nombreuses constructions dont ils sont les initiateurs, leur prédilection pour le nouveau style décoratif de l'époque. Ce décor apparaissait depuis 1557 sur le portail nord de l'église de Ploermel, un des rares édifices religieux en Morbihan intérieur présentant des éléments de vocabulaire de la Renaissance. On rapprochera également la frise du Manéguen de celle, plus courte, qui orne la porte sud de la chapelle de Kerdroguen en Colpo.

VocablesNotre-Dame
AppellationsNotre-Dame du Manéguen
Parties constituantes non étudiéespuits, fontaine de dévotion
Dénominationschapelle
Aire d'étude et cantonBaud - Baud
AdresseCommune : Guénin
Lieu-dit : le Manéguen
Cadastre : 1987 C 153, 154, 256

La chapelle Notre-Dame érigée à mi-pente de la colline du Manéguen s'inscrit dans un vaste enclos daté par inscription 1720 et 1722. Elle a été construite ou reconstruite en 1577 selon l'inscription figurant sur une sablière de la nef qui affiche le nom des charpentiers : "Guil et Jacques Les Thébaut ont faict ce boeis". Les bras du transept datent de deux campagnes postérieures, le bras sud est daté 1604 sur un entrait, accompagné des inscriptions suivantes : " M : O : BIGOIN : A F : CESTE BOAIS : L (AN) 1604" ; " CN : LE TOUVELLES : ERMITEN". Sur le cadastre ancien de 1828, le bras sud est partiellement en ruines, repris et allongé au 19e siècle. Le blason de la famille de Rimaison, allié à celui des Rohan, est représenté au-dessus de la porte ouest et sur une sablière de la nef, côté nord, ici allié avec celui de la famille de Martel, seigneur de Ténuel en Guénin. Leur présence explique la surabondance d'un décor savant caractéristique de la seconde Renaissance. Le choeur, reconstruit peu avant 1751, est contemporain de la sacristie qui montre le blason des Kerveno et porte l'inscription : " DU TEMPS DE G A E LE TOV PRETRE ? ". Le puits situé au sud de la chapelle est daté 1715.

Période(s)Principale : 4e quart 16e siècle
Principale : 1er quart 17e siècle
Principale : milieu 18e siècle
Secondaire : 1er quart 18e siècle
Secondaire : 19e siècle
Dates1577, porte la date
1604, porte la date
1715, porte la date
1720, porte la date
1722, porte la date
1751, daté par travaux historiques
Auteur(s)Auteur : Thébaut Guillaume et Jacques charpentier signature
Auteur : Bigoin M. O. charpentier signature
Personnalité : Rohan commanditaire signature
Personnalité : Rimaison, seigneur de commanditaire signature
Personnalité : Kerveno, seigneur de commanditaire signature
Personnalité : Martel, comte de commanditaire signature

La chapelle, en pierre de taille de granite et de schiste, présente un plan en croix latine couvert d'un toit à croupe brisé. La pente naturelle du terrain crée une dénivellation entre la nef et le bras sud. Ce dernier est plus long que le bras nord, repris et allongé en moellon, couvert d'un toit à pignon découvert. La façade ouest est dominée par un clocher de type cornouaillais que surmonte une flèche en maçonnerie. Le choeur est prolongé à l'est par une sacristie polygonale.

Mursgranite
schiste
pierre de taille
moellon
Toitardoise
Plansplan en croix latine
Étages1 vaisseau
Couvrementslambris de couvrement
Couverturestoit à longs pans
pignon découvert
noue
croupe polygonale
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier en vis sans jour en charpente
Techniquessculpture
Précision représentations

Une large frise sculptée court sur les façades ouest et sud figurant des rinceaux, candélabres, dauphins et grotesques ainsi que des masques en médaillon, ainsi que les blasons des Rimaison.

Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsclassé MH, 1963/12/16

Annexes

  • 20025603941NUCA : Archives départementales du Morbihan, 3P.

Liens web