Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Chapelle Notre-Dame de Port-Blanc (Penvénan)

Dossier IA22012113 inclus dans Écart du Port-Blanc (Penvénan) réalisé en 2008

Fiche

Vocables Notre-Dame
Parties constituantes non étudiées calvaire
Dénominations chapelle
Aire d'étude et canton Communes littorales des Côtes-d'Armor - Tréguier
Adresse Commune : Penvénan
Lieu-dit : Port-Blanc
Cadastre : 1834 D1 52, 53 ; 2004 AC 175

La chapelle Notre-Dame de Port-Blanc en Penvénan, est une chapelle dont la datation est comprise entre le 13ème siècle (probable datation) et le début du 16ème siècle. Elle fut érigée, selon René Couffon, en église paroissiale le 8 décembre 1932. A un poste de garde, probablement daté du 13ème siècle et incluant un oratoire dès l'origine, fut ajouté, au cours de la 2ème moitié du 14ème siècle, une chapelle dont le pignon ouest fut reconstruit à la fin du 15ème siècle, tandis que la construction d'un nouveau choeur fut entreprise au début du 16ème siècle (vers 1525). La construction de deux portails dotés d'accès par échalier fut entreprise dans le mur d'enceinte au cours du 17ème siècle. Une croix placée face à l'entrée de la chapelle à l'ouest semble dater de cette époque. C'est assurément au cours de ce siècle, en 1663 précisément (date portée), que le calvaire fut érigé au sud-est de la chapelle à l'initiative du recteur Joachim Lainé et du fabricien Pierre Guello (inscription). S'il subsiste de cette époque la base du calvaire, la croix actuelle fut érigée en 1877 par le sculpteur Yves Hernot (analyse stylistique) à l'initiative de Marthe Guelou, veuve d'Yves Riou (d'après inscription). La chapelle, l'enceinte du placître et le calvaire ont été classés par arrêté le 28 septembre 1908. L'escalier extérieur, aménagé, quant à lui, au cours du 19ème siècle, a fait l'objet d'un classement au titre de la législation sur les monuments historiques par arrêté du 1er avril 1936.

Période(s) Principale : 13e siècle , (?)
Principale : 2e moitié 14e siècle
Principale : 4e quart 15e siècle
Principale : 1er quart 16e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1663, porte la date
1877, daté par source
Auteur(s) Auteur : Hernot Yves, sculpteur, attribution par analyse stylistique
Personnalité : Guello Pierre, commanditaire, attribution par source
Personnalité : Lainé, Joachim, commanditaire, attribution par source
Personnalité : Guelou Marthe, commanditaire, attribution par source

Elevée sur un promontoire au voisinage de la mer, dans l'angle nord-ouest d'un vaste placître rectangulaire délimité par un mur de clôture chaperonné doté d'un accès par échalier à l'est, au sud, à l'ouest, la chapelle Notre-Dame de Port-Blanc est une chapelle basse de plan rectangulaire construite en moellons de granite. Partiellement enterrée au sud et à l'est, elle est formée d'une nef flanquée sur toute sa longueur d'un bas-côté sud de quatre travées et d'un choeur accosté de deux bas-côtés de deux travées. Elle présente, en outre, au nord un ancien corps de garde, à usage de sacristie, doté d'une base talutée et d'un pignon plus tardif. De forme asymétrique, au regard de la présence d'un bas-côté au sud, le mur-pignon ouest de cette chapelle reçoit un décor appartenant au répertoire du style gothique breton. Epaulé de quatre contreforts, dont un sur chaque angle, et couronné d'un clocher à une baie, il est ouvert d'une porte en arc brisé mouluré surmontée d'une archivolte à retours en accolade à crochets et fleurons et présente des rampants à crossettes ornée de crochets. L'élévation sud est animée par trois baies surmontées chacune d'un pignon découvert à rampants à crossettes, à savoir une porte à gauche desservant la nef et une porte quasiment au centre, à proximité d'un oculus, desservant le chœur. Le pignon qui couronne chacune des portes surmontées d'une archivolte à fleuron est ajouré d'une petite baie rectangulaire verticale. A l'est, sous les rampants ornés d'un fleuron et de crochets, le chevet plat est ajouré d'une baie axiale en arc brisé à trois lancettes flanquée de deux baies géminées éclairant chaque bas-côté. Dressée sur un socle, la croix placée sur le mur de clôture, à proximité de l'entrée ouest, est ornée d'un Christ en croix et d'une Vierge à l'Enfant. Le calvaire, situé au sud-est, à proximité de l'entrée principale du placître, est composé d'un soubassement massif à table saillante portant un degré sur lequel est posé un socle à griffes supportant une croix de type Hernot (fût monolithe écoté, croix terminale à décor végétal ornée d'un Christ en croix en ronde-bosse surmonté du titulus INRI). Le socle reçoit, en outre, des statues géminées en kersantite de saint-Yves, saint Hervé, saint-François et saint Pierre. Une inscription commémorative est sculptée en bas-relief sur les quatre faces du socle : MOI : IOACHIM LAINE RECTEUR A FAICT FAIRE CE 1663 PIERRE GUELLO GOUVERNEUR. Quant à la face antérieure du fût, elle porte à la base l'inscription votive suivante : O CRUX AVE SPES UNICA (Salut ô croix, notre unique espérance), tandis que la face postérieure présente, au même niveau, l'inscription commémorative suivante : Erigée par Marthe GUELOU, veuve YVES RIOU, 1877.

Murs granite
kersantite
moellon sans chaîne en pierre de taille
pierre de taille
Toit ardoise
Étages 2 vaisseaux, 3 vaisseaux
Couvrements charpente en bois apparente
Couvertures toit à longs pans
pignon découvert
noue
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier en vis
Typologies type Hernot
États conservations bon état
Techniques sculpture
Représentations Christ en croix Vierge à l'Enfant saint Yves saint Hervé saint François saint Pierre

Oeuvre protégée.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections classé MH, 1908/09/28
classé MH, 1936/04/01
Précisions sur la protection

Classement par arrêté du 26 septembre 1908 de la chapelle, de l'enceinte du placître et du calvaire. Classement par arrêté du 1er avril 1936 de l'escalier extérieur de la chapelle.

Annexes

  • 20082210778NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 4 num 1/38, Numplan 12.

    20082210336NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 19 Fi 245.

    20082210337NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 19 Fi 246.

    20082210327NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 16 Fi 2779.

    20082210328NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 16 Fi 2780.

    20082210326NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 16 Fi 2778.

    20082210325NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 16 Fi 2781.

Références documentaires

Bibliographie
  • CHOUTEAU, Nicole. Histoire de Penvénan. Port-Blanc - Buguélès. Saint-Brieuc, les Presses Bretonnes, 1971.

    p. 20-23
  • COUFFON, René. Répertoire des églises et chapelles du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier. Saint-Brieuc : Les Presses Bretonnes, 1939.

    p. 69
  • INVENTAIRE GENERAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. La chapelle du Port-Blanc en Penvénan (Côtes-du-Nord) . Rennes, 1983 (Images du patrimoine).

Liens web