Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Chapelle Notre-Dame de Pitié, Kerdavid (Sainte-Hélène)

Dossier IA56007553 réalisé en 2009

Fiche

Dossiers de synthèse

Vocables Notre-Dame de Pitié
Parties constituantes non étudiées enclos
Dénominations chapelle
Aire d'étude et canton Ria d'Etel - Port-Louis
Adresse Commune : Sainte-Hélène
Lieu-dit : Kerdavid
Cadastre : 1837 C 537 ; 2000 ZH 99,13

La chapelle Notre-Dame de Pitié est construite à Kerdavid en 1858 à l'initiative du recteur Antoine Mary, dans un champ non bâti. Elle remplace la chapelle de Kerentreh (ou Vieille Chapelle) qui se situait à la pointe du même nom, en ruines en 1844 et entièrement démolie en 1861. Cependant Le Tallec affirme que la chapelle de Kerdavid en remploie une partie des pierrres dont celles du clocher, charroyées par les habitants de Sainte-Hélène (bourg, Kerzerh, Lizourden). Si le clocher a été remployé, il ne peut pas être antérieur au 18e siècle. Plusieurs des éléments mobiliers contenus dans la chapelle, antérieurs à 1858, l'autel et tabernacle, les statues de la Vierge de Pitié et saint Stephan (Etienne) pourraient provenir de la chapelle de Kerantreh. Contrairement à ce qu'affirme Le Tallec, il parait douteux que le retable en provienne. Si le tableau qu'il abrite, récemment restauré, porte la date de 1871, le retable est plus ancien, sans doute des années 1800 : s'agit-il du retable et de l'autel et tabernacle de l'église paroissiale qu'avait fait restaurer en 1812 le recteur Le Borgne pour 275 livres ? Cet autel a en effet été remplacé par un autel en marbre de Mulot, marbrier et Le Brun de Lorient en 1868.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1858, daté par travaux historiques
Auteur(s) Personnalité : Mary Antoine, promoteur, attribution par travaux historiques

La chapelle se situe au sud du village de Kerdavid, sur une hauteur dominant le rivage. Elle est constuite en moellon enduit, à l'exception de son clocher en pierre de taille. A vaisseau unique et à chevet plat, elle est accompagnée d'une sacristie greffée au nord du chœur. Seule l'élévation sud est percée de deux fenêtres et d'une porte, l'élévation ouest d'une porte, toutes en plein cintre.

Murs granite
enduit
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements lambris de couvrement
Couvertures toit à longs pans
pignon couvert

La chapelle conserve une maquette de bateau ex-voto, sans doute offerte par un des nombreux marins peuplant la Ria et Sainte-Hélène en particulier. Le type du bateau de guerre est antérieur à la date de construction de la chapelle, ce qui ne veut préjuge pas d'une date plus ancienne pour la maquette.

Statut de la propriété propriété publique

Annexes

  • 20095606029NUCB : Archives départementales du Morbihan, 3 P 281.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Morbihan. Série P. Cadastre. Sainte-Hélène. 3P 281. 1837. Plan d'assemblage. Plan cadastral par feuilles.

Documents figurés
  • A. M. Lorient. 5 Fi 12523. 31 août 1949. Sainte-Hélène. Chapelle Notre-Dame de Pitié. Photographie, collection Crolard.

Bibliographie
  • DANIGO, Joseph. Eglises et chapelles du doyenné de Port-Louis. S.l., 1984.

    p. 132-133
Périodiques
  • LE TALLEC, Frédéric. Petite histoire de Sainte-Hélène. In : Bulletin paroissial de Sainte-Hélène, 1969-1979.

    Novembre 1970, janvier 1971