Logo ={0} - Retour à l'accueil

Chapelle Notre-Dame de Lannélec (Pleyben)

Dossier IA29004454 réalisé en 2009

Fiche

Á rapprocher de

Dénominationschapelle
Aire d'étude et cantonParc Naturel Régional d'Armorique - Pleyben
AdresseCommune : Pleyben
Lieu-dit : Lannélec

La chapelle a été construite dans une enceinte aujourd´hui arasée qui pourrait se rapporter au Moyen Age. Les parties les plus aciennes de l´édifice datent de 1490 (inscription en lettres gothiques sur la pilier sud-est). Mais, dans son ensemble, la chapelle date du 16e et du 17e siècle ainsi que les sablières, les autels et les verrières (restaurées au 19e siècle). Vestiges de vitraux anciens dans la maîtresse-vitre dont cinq blasons pouvant correspondre à ceux des seigneurs de Ker-an-Claff ou Kerc'hlany, prééminenciers supposés de la chapelle. Elle a été restaurée en 1764 par le fabricien F. Le Roux (date et inscriptions portées au dessus de la porte nord, date également portée sur la cloche). La flèche date de 1883. Sacristie construite en 1741 à l'initiative de Jacques Plassart, fabricien (date et inscription sur le linteau d´une des fenêtres), avec un vantail de porte daté 1742.

Période(s)Principale : 4e quart 15e siècle
Principale : 16e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : 2e quart 18e siècle
Principale : 3e quart 18e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1490, porte la date, daté par source
1741, daté par source
1742, daté par source
1764, daté par source
1883, daté par source
Auteur(s)Personnalité : Plassart Jacques commanditaire attribution par source
Personnalité : Le Roux F. commanditaire attribution par source

Édifice de plan en T à chevet plat. Nef à quatre travées séparée des bas-côtés par des piliers octogonaux en arc brisé, moulurés à pénétration directe. Bas-côtés éclairée au nord et au sud par une porte en plein cintre et une fenêtre en arc brisé à réseau. Bras de transept éclairés au nord et au sud, mais aussi à l´ouest par deux fenêtres en arc brisé. Cinq autels sont conservés : le maître-autel, deux dans les chapelles latérales, et deux dans les bas-côtés. Sol couvert de grandes dalles de schiste. Sablières et blochets sculptés (dans le transept et le choeur). Lambris de couvrement. Massif occidental avec chambre de cloches surmontée d´une flèche. Sacristie hors-oeuvre de forme hexagonale.

Mursgranite
grès
schiste
pierre de taille
moellon
Toitardoise
Étages3 vaisseaux
Couvrementslambris de couvrement
Couverturesflèche en maçonnerie
toit à longs pans
noue
pignon découvert
États conservationsrestauré
Techniquessculpture

Outre le grand intérêt architectural de l´édifice (ancienneté, homogénéité), le mobilier qu´il renferme est exceptionnel (niches à volets historiés avec statues en pierre polychrome du 16e siècle de la Vierge à l´Enfant et de sainte Barbe, maître-autel et retable, chaire à prêcher, statue de saint André) mais non étudié dans le cadre de cette enquête. La chapelle, ainsi que son mobilier, a été restaurée en 1993 - 1994 grâce au don de Madame Le Douzen.

Statut de la propriétépropriété de la commune

Annexes

  • 20092910106NUCB : Archives départementales du Finistère, 3 P 163.

Références documentaires

Bibliographie
  • COUFFON, René, LE BARS, Alfred. Diocèse de Quimper et de Léon. Nouveau répertoire des églises et chapelles. Quimper : Association Diocésaine, 1988.

    p. 238-239 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • PEYRON, Paul, ABGRALL, Jean-Marie. Pleyben (Notices des paroisses du diocèse de Quimper et de Léon). Dans : Bulletin de la commission diocésaine d´architecture et d´archéologie, vol. IV, 1914.

    p. 246-249