Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Chapelle Notre-Dame de Brestan (Pleubian)

Dossier IA22014510 inclus dans Écart dit village de Brestan (Pleubian) réalisé en 2009

Fiche

  • Vue générale
    Vue générale
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • mur de clôture
    • croix monumentale
Vocables Notre-Dame
Parties constituantes non étudiées mur de clôture, croix monumentale
Dénominations chapelle
Aire d'étude et canton Communes littorales des Côtes-d'Armor - Lézardrieux
Adresse Commune : Pleubian
Lieu-dit : Brestan
Cadastre : 1829 D1 79, 80 ; 1983 D 234

La chapelle de Brestan est un édifice du 3ème quart du 17ème siècle (1652, date portée) reconstruit au cours du 3ème quart du 18ème siècle (1769, date portée) par le maître maçon Yves Collen de Pleubian (René Couffon). Pendant la Révolution, les prêtres réfractaires y célèbraient les offices. Elle fut vendue au titre de bien national. Elle a été réduite au cours du 20ème siècle (cf. plan au sol du cadastre de 1829). Les marins étaient particulièrement fidèles à venir prier et invoquer la Vierge de Brestan. On peut encore y voir un ex-voto représentant un vaisseau en flammes avec l'apparition de la Sainte-Vierge et l'inscription suivante 'Voeu fait par Joseph Le Quellec à la cotte d'Espagne- 1782-L'Elisabeth'. Dans l'enclos de la chapelle, on peut remarquer une croix datée du 18ème siècle sur un socle datée du 16ème siècle, ainsi q'un autel rustique en pierre de taille, non daté. Le poète et barde pleubianais Erwan Berthou raconte dans son ouvrage 'dans le Trégor à travers champs', que la fontaine de Brestan guérissait les enfants enviés' (maladie dite 'de langueur'). Après avoir été traités pendant 9 mois par l'herbe de 'désenvie', ces enfants étaient conduits à la chapelle, puis à la fontaine pour y boire l'eau fraîche de la source.

Période(s) Principale : 3e quart 17e siècle
Principale : 3e quart 18e siècle
Dates 1652, porte la date
1769, daté par source
Auteur(s) Auteur : Colleu Yves, maître maçon, attribution par travaux historiques

La chapelle Notre-Dame de Brestan est située à l'extrémité Ouest de l'écart, à l'intérieur d'un petit placitre avec croix à l'Est. Elle est entourée d'un mur d'enclos en moellons de granite et schiste. Le gros oeuvre est en appareil irrégulier de schsite et de granite, clocheton en pierre de taille de granite, pignons découverts à crossettes. Chapelle de plan rectangulaire massé, à vaisseau unique et à chevet plat, construite en moellons de granite et schiste. Elle est couverte d'un toit à longs pans et pignons découverts à rampants à crossettes, le mur-pignon Ouest qui reçoit l'entrée en plein-cintre portant le millésime 1652, étant couronné d'un clocher à une baie, le mur-pignon est d'une croix latine. Les élévations Nord et Sud sont ouvertes chacune d'une fenêtre en plein-cintre (avec vitraux). La croix située au sud-ouest de la chapelle est composée d'un soubassement à table débordante et d'un socle cubique portant un haut fût monolithe sommé d'une petite croix terminale orné d'un Christ en croix et d'une Vierge à l'Enfant. Un autel extérieur rustique, constitué d'une dalle de pierrre, creusée en son milieu et posés sur deux montants sculpté, en pierre de taille (granite) est positionné devant le mur pignon Ouest.

Murs granite
schiste
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit ardoise
Étages 1 vaisseau
Couvrements lambris de couvrement
Couvertures toit à longs pans
pignon découvert
Typologies croix à haut fût monolithe sur socle et soubassement
États conservations bon état
Techniques sculpture
Représentations Christ en croix Vierge à l'Enfant
Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler

Annexes

  • 20092209315A0A : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 4 num 1/41, Numplan 11.

    20092209677PB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 16 Fi 3770.

    20092210429NUCB : , Collection particulière.

Références documentaires

Bibliographie
  • COUFFON, René. Répertoire des églises et chapelles du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier. Saint-Brieuc : Les Presses Bretonnes, 1939.

    p. 114