Logo ={0} - Retour à l'accueil

Chapelle Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle, Créac'higuel (Melgven)

Dossier IA29003454 réalisé en 2008
VocablesNotre-Dame
Appellationschapelle de Créac'higuel
Dénominationschapelle
Aire d'étude et cantonFinistère - Bannalec
AdresseCommune : Melgven
Lieu-dit : Créac'higuel

La chapelle passe pour être une fondation d'Antoine du Perrier, seigneur de Coatcanton en 1516 (blason sur le pignon est). Elle a été partiellement reconstruite entre 1749 et 1769 (transept et choeur), puis agrandie en 1825 (allongement de la nef et réparation du clocher). La date de 1749 apparaît au-dessus de la fenêtre du transept nord. Les travaux d'agrandissement sont réalisés en 1829 par l´entrepreneur Le Blanc de Quimperlé. La sacristie porte la date de 1827 sur le linteau de la porte. Une campagne de restauration a eu lieu entre 1998 et 2003.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle
Secondaire : 3e quart 18e siècle
Dates1516, daté par source, porte la date
1749, daté par source
1769, daté par source
1827, daté par source
1829, daté par source
Auteur(s)Auteur : Le Blanc entrepreneur attribution par source
Personnalité : Du Perrier Antoine fondateur, commanditaire attribution par source

Plan en croix latine, vaisseau unique, chevet plat auquel s'adosse une sacristie en moellon et à comble à surcroît au nord obturant une partie de la maîtresse-vitre. Façade ouest surmontée d'une chambre de cloches ouverte et coiffée d´une flèche hexagonale ajourée et encadrée de quatre pinacles à sa base. Gros oeuvre en grand appareil régulier en pierre de taille de granite et à l'intérieur en moellon de granite enduit à l'exception des encadrements des baies et des chaînages d´angle en pierre de taille apparente. Fausse voûte en berceau segmenté peinte en blanc. Sol couvert de dalles de granite.

Mursgranite
enduit
pierre de taille
moellon
Toitardoise
Plansplan en croix latine
Étages1 vaisseau
Couvrementsfausse voûte en berceau segmentaire
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
flèche polygonale
appentis
noue
pignon découvert
États conservationsbon état
Mesuresl : 3000.0
la : 1600.0

Datant pour l'essentiel du début du 19e siècle, l'édifice est intéressant pour son homogénéité et la qualité de sa maçonnerie. Certaines statues sont classées. Edifice de style néogothique. Etat sanitaire satisfaisant.

Statut de la propriétépropriété de la commune

Références documentaires

Bibliographie
  • COUFFON, René, LE BARS, Alfred. Diocèse de Quimper et de Léon. Nouveau répertoire des églises et chapelles. Quimper : Association Diocésaine, 1988.

    p. 209 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)