Logo ={0} - Retour à l'accueil

Chantier naval Bonne-Lesueur

Dossier IA22016772 réalisé en 2009

Fiche

Dossiers de synthèse

Dénominationsusine de construction navale
Aire d'étude et cantonCommunes littorales des Côtes-d'Armor - Paimpol
AdresseCommune : Paimpol
Lieu-dit : Kerity, Poulafret
Adresse : rue du Billiec

En 1895, Emile Prosper Bonne, charpentier de marine, originaire de Boulogne est venu travailler auprès du chantier naval Laboureur comme contremaître. Il aurait souhaité reprendre le chantier et s'associer à la veuve Madeleine Laboureur. Cependant, celle-ci ne voulut pas composer. Cependant, afin de ne pas lui faire une concurrence directe, il quitta l'emplacement du Champ de Foire pour s'installer près de la mer à Poulafret. Bonne s'installa à son compte en 1899 à Crucklin (Poulafret) en faisant l'acquisition de terrains privés auprès de la veuve Le Grand, avec l'aide de son frère Joseph, marié comme lui même à l'une des deux soeurs Lesueur (Camille Bonne, 1859-1938). Il fit ainsi prospérer en1914, la société anonyme Bonne-Lesueur, installée à Ploulafret en Kérity. Il construisit un premier trois mâts en utilisant des outils modernes pour l'époque, une scie à ruban, avec plateau inclinable pour les membrures. En effet, il avait ramené des outils de charpente de la région du Nord, dont il était natif. Son chantier fournissait tout 'de la quille à la pomme du mât', le bateau 'barre en mains'. Parfois, les bateaux devaient être construits avec deux gabarits, en deux parties Emile Bonne devait décéder en 1922. Trois cent bateaux de pêche et de plaisance furent construits par les chantiers Bonne en 20 ans de carrière. Chaque mois, une goélette était construite : le 'Marité, la 'Pauline''. Entre 1905 et 1910, le chantier naval employait en permanence 200 ouvriers. La charpente était commencée à Poulafret et le gréement à Kernoa et au port. En 1914, son fils aîné (Emile, du même nom) succédait à son père et devait construire à Kérity de nouveaux bâtiments, qui furent néanmoins peu utilisés. En 1922, la société Bonne était vendue à la société des chantiers maritimes de Fécamp, qui allait devenir la société des chantiers maritimes de Fécamp, Paimpol et Saint-Pierre-et-Miquelon. Frédéric Bonne (1897-1956) fut maire de Paimpol. Au temps de l'apogée de la construction navale, .le chantier disposait de 5 chantiers de construction, d'une dizaine de cales de lancement, dont une cale couverte, des parcs à bois et une voie ferrée. Une grande cheminée brûlait la sciure. Les scies étaient mus à la vapeur. De nombreux types de bateaux de pêche et de plaisance sortaient des chantiers : gabarres, goélettes, sloops. Bonne disposait d'une voilerie, Quai de Kernoa, à laquelle succéda la voilerie Dauphin. La famille Dauphin devait s'allier par des mariages à la famille Bonne et armer des navires à la grande pêche entre Gravelines et Paimpol (dont le trois mâts 'Achille'). Avant 1914, la société Bonne avait fait construire des logements (maisons en briques rouges) pour ses ouvriers et ses contremaîtres sur les plans de l'architecte Perrot. En 1933, à la fin de la grande pêche et du déclin des chantiers, ces bâtiments existaient encore. Leur emplacement allait servir plus tard de terrain de jeux. Les bâtiments furent transformés en logements et plus tard furent investis par le centre aéré communal. Le 6 juillet 1959, les bâtiments et les terrains furent vendus à Monsieur Henry-Louis Thomas pour d'autres projets.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle

Le site des chantiers navals (hangars et rampe de lancement) a été réaménagé par la ville de Paimpol en terrain de jeux. Les bâtiments du chantier Bonne-Lesueur, situés à Poulafret, ont été remaniés et transformés en résidence d'habitation privée puis en logements. Ils ont cependant conservé la toiture en forme de sheds, des années 1920.

États conservationsremanié, détruit

L'histoire du chantier naval Bonne-Lesueur est étudier du point de vue historique et documentaire.

Statut de la propriétépropriété d'une société privée
Intérêt de l'œuvreà signaler

Annexes

  • 20092212210NUCB : Collection particulière

    20092212258NUCB : Collection particulière

    20092212257NUCB : Collection particulière

    20092212238NUCB : Collection particulière

    20092212220NUCB : Collection particulière

    20092212218NUCB : Collection particulière

    20092212245NUCB : Collection particulière

    20092212249NUCB : Collection particulière

    20092212209NUCB : Collection particulière

    20092212250NUCB : Collection particulière

    20092212486NUCB : Collection particulière

    20092212669NUCB : Collection particulière

    20092212126NUCB : Collection particulière

    20092212241NUCB : Collection particulière

    20092212256NUCB : Collection particulière

    20092212255NUCB : Collection particulière

    20092212233NUCB : Collection particulière

    20092212248NUCB : Collection particulière

    20092212252NUCB : Collection particulière

    20092212253NUCB : Collection particulière

    20092212889NUCB : La Presse d'Armor, collection particulière

    20092212240NUCB : Collection particulière

    20092212239NUCB : Collection particulière

    20092212243NUCB : Collection particulière

    20092212244NUCB : Collection particulière

    20092212242NUCB : Collection particulière