Logo ={0} - Retour à l'accueil

Centrale hydroélectrique du Pont Rolland, rue du Pont Rolland (Hillion)

Dossier IA22001661 réalisé en 2003

Fiche

Parties constituantes non étudiéesmoulin, barrage, logement
Dénominationscentrale hydroélectrique
Aire d'étude et cantonCommunes littorales des Côtes-d'Armor - Langueux
Hydrographiesle Gouessant
AdresseCommune : Hillion
Lieu-dit : le Pont Rolland
Adresse : rue du
Pont Rolland
Cadastre : 1959 B1 137 à 140, 1098 à 1101

Centrale électrique construite entre 1933 et 1935 par l'architecte Yves Hémar. Le barrage, situé en Morieux, et l'usine hydroélectrique ont été mis en service en 1935. Le site est également occupé par le moulin Rolland construit au cours du 4e quart 19e siècle et reconverti en logement dans le 2e quart du 20 siècle. Logement datant de la 2e moitié du 20e siècle.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Principale : 2e moitié 20e siècle
Auteur(s)Auteur : Hémar Yves architecte attribution par tradition orale

Le projet d'aménagement de la chute du Pont-Rolland annexé en illustration coïncide dans ses grandes lignes avec les relevés effectués sur le terrain. Le plan signale la présence du moulin Rolland (remanié), de son bief et de son canal de fuite (disparus), du barrage, du déversoir du moulin (vestiges) et de l'usine composée d'un poste, d'une salle des machines, d'une cheminée d'équilibre et de son déversoir. L'usine hydroélectrique, construite en granite, se présente sous la forme d'un bâtiment de plan massé (poste), simple en profondeur, à pignons découverts. Epaulé de contreforts droits, éclairé par un oculus à l'est, il présente sur la face sud un avant-corps en encorbellement supporté par des consoles à ressauts en quart-de-rond et surmonté d'un toit en croupe. Il est flanqué à l'est d'un autre bâtiment (salle des machines) de plan rectangulaire, simple en profondeur, couvert d'une toiture en terrasse, ouvert au sud d'une grande porte en plein-cintre et à l'est de cinq baies jumelées en plein-cintre séparées les unes des autres par des colonnes. Les façades sont également épaulées de contreforts droits. Tour circulaire hors-oeuvre dans l'angle abritant un escalier tournant avec jours. Imposante cheminée dite d'équilibre, appareillée de moellons de granite, à l'ouest du poste.

Mursgranite
béton
moellon
pierre de taille
Toitardoise, pierre en couverture, béton en couverture
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
croupe
pignon découvert
Escaliersescalier hors-oeuvre : escalier en vis en maçonnerie
Énergiesénergie hydraulique
Typologiesstyle régionaliste

Edifice intéressant par sa structure et son décor d'inspiration régionaliste. L'étude s'avère souhaitable.

Statut de la propriétépropriété d'un établissement public de l'Etat
Intérêt de l'œuvreà étudier

Annexes

  • 20032203514NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 84 S 51.

    20032203531NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 16 Fi 2590.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Côtes-d'Armor : 84 S 51.