Logo ={0} - Retour à l'accueil

Casernes de Kernigou (Ouessant)

Dossier IA29002113 inclus dans Ecarts de Lann vihan et Kernigou (Ouessant) réalisé en 2005

Fiche

Destinationslogement, remise de matériel d'incendie, remise
Dénominationscaserne, édifice logistique, poudrière
Aire d'étude et cantonParc Naturel Régional d'Armorique - Saint-Renan
AdresseCommune : Ouessant
Lieu-dit : Kernigou

C'est dans un contexte de crise entre la France et l'Angleterre que le 21e régiment d'Infanterie coloniale est expédié à Ouessant en 1898. La fin du conflit larvé, créé par l'attaque du poste Fachoda, sur le Nil, ne voit pas le départ des coloniaux. Ils restent jusqu'en 1914, renforcés par les disciplinaires entre 1911 et 1912.

Sur l'île, les forts de Locqueltas et du Kernic ne suffisent pas à accueillir les troupes aussi, en 1904, commencent les travaux des casernes de Kernigou après que ceux du fort Saint-Michel aient été terminés.

Dans l'attente, les troupes sont logées chez l'habitant.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 20e siècle

3 bâtiments de plan rectangulaire, parallèles à la route ; un bâtiment composé de cellules.

Mursgranite
enduit
maçonnerie
Toitardoise
Plansplan rectangulaire régulier
Étagesrez-de-chaussée, étage de comble
Couverturestoit à deux pans
Jardinspelouse
États conservationsétat moyen
Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvrevestiges de guerre, à signaler

Références documentaires

Bibliographie
  • PERON (F.), Ouessant, l´île Sentinelle, Brest - Paris, éditions de la Cité, 1985, 446 p.