Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Calvaire de la Rue Louais (Etables-sur-Mer fusionnée en Binic-Etables-sur-Mer en 2016)

Dossier IA22008286 réalisé en 2006
Dénominations calvaire
Aire d'étude et canton Communes littorales des Côtes-d'Armor - Etables-sur-Mer
Adresse Commune : Binic-Etables-sur-Mer
Lieu-dit : la Rue Louais
Adresse : rue Louais
Cadastre : 1822 A1 ; 2004 A non cadastré ; domaine public
Précisions commune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de Etables-sur-Mer

Calvaire datant probablement de la fin du 15ème siècle ou du début du 16ème siècle. Vraisemblablement érigé à l'initiative des seigneurs du manoir de la Rue Louais (Bretagne, 22, Saint-Quay-Portrieux), il a été démonté et caché pendant la période révolutionnaire, puis remonté à son emplacement d'origine et restauré en 1863 par les soins de l'abbé Gicquel (le fût date de cette campagne de restauration). Classé monument historique par arrêté du 25 janvier 1918, il a été déplacé de quelques mètres en 1986.

Période(s) Principale : limite 15e siècle 16e siècle , (?)

Calvaire en granite composé d'un soubassement massif sur lequel est posé un socle portant un fût octogonal sommé d'une croix. Cette croix est ornée d'un décor monolithe figurant, à l'avant, un groupe de la crucifixion à trois personnages (Christ en croix, Vierge et saint Jean) et, à l'arrière, une Vierge couronnée à l'Enfant. Plusieurs anges enrichissent ce décor, à l'instar de quatre anges recueillant le sang du Christ dans des calices et d'un ange qui semble soutenir la couronne de la Vierge à l'Enfant. Une Vierge de pitié, sculptée dans de la kersantite, et une sainte, probablement sainte Catherine d'Alexandrie avec sa roue brisée, dont la tête actuelle est en ciment, sont posées au pied du socle, la première à l'avant, la seconde à l'arrière. Quatre personnages, probablement quatre apôtres, sont sculptés sur chaque angle du socle qui est également orné de deux écus martelés sculptés en bas-relief, l'un situé à l'avant, l'autre à l'arrière.

Murs granite
moellon sans chaîne en pierre de taille
pierre de taille
États conservations remanié
Techniques sculpture
Représentations Christ en croix Vierge saint Jean Vierge de pitié Vierge à l'Enfant sainte Catherine d'Alexandrie ange écu calice
Mesures h : 550.0

Calvaire appartenant à la catégorie des calvaires résultant d'une commande nobiliaire, à l'instar des calvaires de Bonabry en Hillion (Bretagne, 22) et de Croas-an-Herry en Trédrez-Locquémeau (Bretagne, 22).

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections classé MH, 1918/01/25
Précisions sur la protection

Classement par arrêté du 25 janvier 1918.

Annexes

  • 20062210812NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 4 num 1/20, Numplan 4.

    20072207482NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 16 FI 1228.

    20062210815NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 60 J 228.

Références documentaires

Documents figurés
  • AD Côtes-d'Armor : 4 num 1/20, plans cadastraux parcellaires de 1822.

    Numplan 2, section A, 1ère feuille
  • AD Côtes-d'Armor : fonds Frotier de La Messelière, 60 J 228 : planches de dessins de monuments et de sculptures, recueil in-plano (Quintin-Avaugour, Corlay et Trégor-Goëlo : 40 planches).

Bibliographie
  • HOLLEY, Marie-Françoise (dir.). Etables-sur-Mer au travers des siècles. Saint-Thonan : éditions Cloître, 2000.

    p. 80-81
  • PAGES, Olivier. Croix et calvaires du Goëlo maritime. Saint-Brieuc : Les Presses Bretonnes, 1983.

    p. 204-208

Liens web