Logo ={0} - Retour à l'accueil

Caissons de l'anse du Fret (Crozon)

Dossier IA29004080 inclus dans Ecart du Fret (Crozon) réalisé en 2006

Fiche

Dénominationsquai
Aire d'étude et cantonBretagne - Crozon
AdresseCommune : Crozon
Lieu-dit : le Fret
Cadastre : Domaine Public Maritime

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, les Allemands ont fait construire dix-huit caissons (blocs de béton) au Fret : six gros et douze petits. Les six gros blocs étaient destinés à coiffer des palplanches (poutres métalliques emboîtées bord à bord, formant une cloison utilisée pour la construction d´un quai par exemple) que les Allemands avaient prévu de disposer en cercle en rade et qui devaient servir de têtes de ducs d´albe pour l´accostage de cuirassés. Les douze petits blocs étaient destinés à entretoiser l´assemblage du groupe des gros gabions. Ces caissons n´ont jamais servi et au lendemain de la guerre s´est posée la question de leur évacuation du port du Fret. Sur le quai, les Allemands ont également laissé deux gros caissons et douze petits. En outre, ils avaient échoué à la côte, aux abords du sillon, quatre autres gros blocs. Plutôt que de les démolir sur place, il a été envisagé de les utiliser pour servir d´amorce de digue à Camaret ainsi que de les mouiller en rade de Fret (en s´en servant comme brise-lames à la Roche Noire). Les quatorze blocs qui avaient été laissés sur le quai du Fret ont été évacués car jugés gênants pour le commerce local. Quant aux quatre blocs échoués, ils ne présentaient pas de danger direct pour la navigation et ont été conservés. Ils sont encore visibles aujourd´hui face au sillon.

Période(s)Principale : 2e quart 20e siècle

Situés sur la grève à proximité du sillon, les quatre blocs sont de forme hexagonale. Mesurant 6 m de diamètre et 4 m de hauteur, ils représentent un volume de 40 m3 pour un poids approximatif de 100 tonnes. Ils sont composés exclusivement de béton armé. Il fut d´ailleurs projeté de récupérer les 240 m3 de béton que représentaient les 6 gros caissons. Les douze petits blocs étaient, quant à eux, parallélépipédiques et ne pesaient "que" 50 tonnes.

États conservationsdésaffecté
Statut de la propriétépropriété de l'Etat

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales du Finistère. Série 1009 W 359 . Extraits tirés de la lettre de l´ingénieur Lambert en 1946.