Logo ={0} - Retour à l'accueil

Bourg de Plounéour-Ménez

Dossier IA29002934 réalisé en 2007
Dénominationsbourg
Aire d'étude et cantonParc Naturel Régional d'Armorique - Saint-Thégonnec
AdresseCommune : Plounéour-Ménez
Adresse : Bourg

La paroisse est attestée dès la fin du 12e siècle. Le bourg se développe au nord, au sud est et à l´est de l´enclos paroissial alors qu´à l´ouest, vierge de toute construction jusqu´à l´époque contemporaine, l´église, dominée par le haut massif du clocher, s´ouvre, sans transition urbaine, directement sur la campagne. L´agglomération était aussi, jusqu´à la mise en place d´une nouvelle route au 19e siècle, le passage obligé et fréquenté d´une voie importante liant, via les monts d´Arrée, la Cornouaille et le haut Léon. Les éléments bâtis les plus anciens remontent aux 16e et 17e siècles, époque d´un essor économique lié à la transformation du lin. En témoignent, outre l´enclos paroissial et les calvaires, plusieurs maisons bâtis entre 1619 et 1679. Un ralentissement s´observe pour le 18e siècle ; une seule maison est datée (6, place de l´Eglise, 1764). Les îlots situés au nord et au sud présentent, comme le montre le cadastre de 1837 et la date des constructions encore en place, un bâti relativement dense et ancien. L´activité reprend durant la seconde moitié du 19e siècle : bâti linéaire le long des voies d´accès, notamment à l´est (quartier dit de la Caserne) et au sud-ouest (rue de la Libération), puis reconstructions in situ dans le noyau ancien (place de l´Eglise, place de la Mairie). Au sud (actuelle rue des Monts d´Arrée), un habitat ouvrier de type sériel (huit petits logements en rez-de-chaussée disposant, chacun, d´un potager situé de l´autre côté du chemin) est construit entre 1867 et 1869. L´ancien presbytère qui jouxtait l´élévation ouest de l´église et dont l´emprise importante figure sur le cadastre de 1837, a été remplacé par une nouvelle construction au début du 20e siècle. Les documents anciens permettent d´entrevoir son environnement (jardin clos de murs, communs, portail). Désaffecté, le bâtiment sert actuellement d´agence postale. L´architecture scolaire a laissé son empreinte dans le tissu urbain. Si l´ancienne école publique de garçons (actuellement mairie) s´élève au centre bourg, il n´en est pas de même pour deux autres établissements établis à sa périphérie : l´école confessionnelle Sainte-Barbe (route de Landivisiau) et l´ancienne école publique de filles (rue de la Libération) agrandie entre 1906-1913. Le projet de transfert du cimetière remonte à 1910, la translation définitive a lieu entre 1922 et 1923. Bien que l'ancien cimetière soit classé monument historique en 1925, la proposition d´inclure les arbres et les tombes anciennes n´est pas retenue par la municipalité. Des photographies anciennes permettent d´entrevoir l´état ancien. Les caractéristiques de l´habitat sont, pour l´essentiel, identiques de celles en secteur rural ; on y trouve quelques maisons à avancée (17e-18e siècles) et surtout des maison à étage à trois ou plusieurs travées (19e siècle) formant, comme rue de la Libération ou rue Jean Moulin, des alignements en front de rue et jardins ouvrant sur la campagne. Entre 1950 et aujourd´hui, une urbanisation contenue s´est poursuivie le long des routes, et plus particulièrement entre le bourg et Goasmelcun (à l´ouest) et Kersimonet (au sud). A l´est, des nouveaux établissements scolaires (maternelle, primaire et collège) sont construits entre le bourg et le quartier de la Caserne. Depuis quelques années, la réhabilitation de maisons anciennes au coeur du village se poursuit.

Période(s)Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Secondaire : 16e siècle
Secondaire : 1ère moitié 20e siècle
Dates1764, daté par source
1826, daté par source
1840, daté par source
1867, daté par source
1869, daté par source
1935, daté par source
Statut de la propriétépropriété publique
Intérêt de l'œuvreà signaler
Précisions sur la protection

Eglise et arc de triomphe : classement par arrêté du 27 mars 1914. Porte monumentale, mur de clôture et terrain du cimetière entourant l'église : classement par décret du 5 juin 1925.

Annexes

  • 20052904410NUCA : Archives départementales du Finistère, 3 P 203.

    20052904411NUCA : Archives départementales du Finistère, 3 P 203.

    20052904484NUCA : Archives départementales du Finistère, 2 O 1396.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A.D. Finistère, 2 O 1396. Translation du cimetière (1922-1925).