Logo ={0} - Retour à l'accueil

Bourg de Saint-Rivoal

Dossier IA29003325 réalisé en 2008

Fiche

Parties constituantes non étudiéesmaison, ferme, étable, grange, fournil, four à pain, puits
Dénominationsbourg
Aire d'étude et cantonParc Naturel Régional d'Armorique - Pleyben
AdresseCommune : Saint-Rivoal
Adresse : Bourg
Cadastre : 1813 A 2 ; 1813 B 1

Ancienne trêve de Brasparts, Saint-Rivoal ne devient paroisse qu'en 1837, puis commune en 1925. Le bourg fut créé, peut-être au 13e siècle, par les cisterciens de l´abbaye du Relec à Plounéour-Ménez. Eux-même sont responsables de la fondation de la première église attestée en 1643, puis reconstruite en 1843. Dès le 14e siècle, le bourg de Saint-Rivoal est un lieu de foire où se vendent essentiellement des chevaux du pays (deux foires annuelles). Le bourg compte en 1813 une demi-douzaine d'îlots bâtis avant de se développer à partir de 1850 et au début du 20e siècle en lien avec l´importante vague de défrichements de la lande et de la mise en culture de ces terres. Le presbytère, daté 1863, a été reconstruit in situ. L´école est bâtie en 1879 par Paul Charreteur, entrepreneur de Sizun, d'après les plans de l'architecte Armand Gassis, de Châteaulin ; puis agrandie en 1909. L´ensemble bâti que forme la maison Cornec et les bâtiments gérés par l´Ecomusée des Monts d´Arrée (voir dossier individuel) est certainement le plus ancien du bourg. Seules deux constructions repérées semblent antérieures au 19e siècle. La majorité des éléments repérés se situe entre le 19e siècle et le début du 20e siècle.

Période(s)Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 1ère moitié 20e siècle
Dates1824, porte la date, daté par source
1869, daté par source
1879, daté par source
1892, daté par source
1893, daté par source
1931, daté par source

La plupart des maisons d'habitation sont de type ternaire (six) ou de type élémentaire, essentiellement à deux pièces (six). Deux logis, les plus anciens, présentent une avancée (en rez-de-chaussée, toit rampant) pour le premier et deux avancée (en rez-de-chaussée, toit rampant, sur les deux façades) pour le second. Un nombre important de fournils et fours à pain ont été recensés au bourg (sept en comptant les trois gérés par l´Ecomusée).

Mursschiste
grès
quartzite
granite
kersantite
enduit
moellon
Toitardoise
Étages1 étage carré, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans
Typologieslogis-étable à porte unique, logis à pièce unique, logis à deux pièces, logis de type ternaire, logis à avancée (rez-de-chaussée, toit rampant), logis à deux avancées (rez-de-chaussée, toit rampant, façade est et ouest)

Site des Monts d'Arrée (site pluricommunal) : toute la commune est en site inscrit (arrêté du 10 janvier 1966).

Statut de la propriétépropriété de la commune
Sites de protectionparc naturel régional

Annexes

  • 20082905189NUCB : Archives départementales du Finistère, 3 P 319.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Finistère, 2 0 116. Maison d'école, 1880-1908.

Bibliographie
  • PENVEN, Michel, FRABOLOT, Jean-Pierre. Saint-Rivoal. Association « Sur les traces de François Joncour », 1995.