Logo ={0} - Retour à l'accueil

Batterie du Sémaphore (2 canons M de 32 cm modèle 1870-1881, 2 canons M de 32 cm modèle 1870-1893), Pointe du Petit Minou (Plouzané)

Dossier IA29001841 inclus dans Vestibule et rade de Brest : ensemble fortifié (19e siècle) réalisé en 2005
Dénominationsbatterie, abri, poudrière, édifice logistique
Aire d'étude et cantonBretagne Nord
AdresseCommune : Plouzané
Lieu-dit : Pointe du Petit Minou

A proximité immédiate du sémaphore du Minou (détruit), une batterie de bombardement a été construite en 1885-1886 (traverse-abri daté par millésime) et agrandie en 1889. on trouve également un magasin à poudre modèle 1879 (?) ; un magasin à poudre sous roc aménagé en 1890 (daté par millésime) et un magasin bétonné aux projectiles vraisemblablement construit en 1891. Des grilles de protection pour les chauves-souris (Grands rhinolophes) ont été mises en place à l'initiative du Groupe Mammalogique Breton au magasin à poudre sous roc. Le terrain de la batterie est utilisé par un refuge animalier : le site a été fermé pour des raisons administratives en 2013.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 1er quart 20e siècle
Secondaire : 2e quart 20e siècle
Mursgranite
moellon
maçonnerie
béton armé
Toitpierre en couverture, terre en couverture, béton en couverture
Plansplan rectangulaire régulier
Étagessous-sol, rez-de-chaussée
Couverturesterrasse
États conservationsdésaffecté, état moyen

A l'échelle de la rade de Brest, le magasin à poudre sous roc de la batterie du Sémaphore du Minou, construit en 1890 est le mieux conservé. Il a conservé son matériel de second oeuvre : grille défensive, porte, rail et treuil.

Statut de la propriétépropriété de l'Etat
Intérêt de l'œuvrevestiges de guerre, à signaler

Annexes

  • COUDURIER (l.), Brest et ses environs, De Brest au Conquet par le chemin de fer électrique, Brest, 1904, 336 p. (CRBC : D 5167).

    Le Minou

    "Forteresse ! Ce mot vient naturellement sous la plume, car nous voici entouré d'artilleurs, de casernements, de batteries, de casemates, d'obus bien astiqués et alignés comme des soldats, le long des pièces braquées sur l'océan.

    Un ordre récent du Préfet du 2e arrondissement maritime a affecté ces baraquements, construits depuis Fachoda, à la 11e batterie du 2e régiment d'artillerie coloniale. On ne peut guère circuler dans ces parages où tout est à peu près gardé, sans attirer l'attention des sentinelles vigilantes. Nous sommes en plein terrain militaire.

    Pour tuer le temps, en attendant de tuer l'ennemi, les artilleurs se livrent au jardinage. Leurs baraquements sont entourés de plates-bandes de légumes, qu'ils cultivent eux-mêmes. Ils ont l'air heureux, ces soldats cultivateurs.

    Avançons-nous jusqu 'aux batteries. A nos pieds, voici le phare du Minou, collé sur un rocher, à pic au-dessus de l'eau ; puis la baie du Grand Minou avec sa plage de sable fin et les falaises de Toulbroc'h ; sur la gauche, un agréable sentier bordé de sapins mène vers d'autres canons et d'autres obus. Allons ! Le souvenir de Fachoda a du bon, et, cette fois, tout est bien prêt en cas d'alerte".

  • 19702900071Z : Service Historique de la Défense, Château de Vincennes

    19702900046Z : Service Historique de la Défense, Château de Vincennes

    19702900073Z : Service Historique de la Défense, Château de Vincennes

    19702900072Z : Service Historique de la Défense, Château de Vincennes

(c) Inventaire général (c) Inventaire général ; (c) Association Pour l'Inventaire de Bretagne - Lécuillier Guillaume