Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Batterie de côte et corps de garde (détruits)

Dossier IA29002157 inclus dans Capitainerie de Crozon : ensemble fortifié réalisé en 2006
Appellations Batterie Le Daouët, Batterie de la pointe aux Pois
Dénominations batterie, corps de garde
Aire d'étude et canton Bretagne Nord
Hydrographies Anse Pen Hir
Adresse Commune : Camaret-sur-Mer
Lieu-dit : Pointe de Pen Hir
Adresse : Le Daouët

Fonction : défense de l'anse Pen Hir. D'après l'Atlas des places fortes de France de 1784 (tome 69a : ouvrages extérieurs de Brest par De Caux) ; une batterie de côte désignée "batterie de la pointe aux Pois" est mentionnée sur l'actuelle "pointe de Pen Hir". Elle s'intercalait entre les batteries de la "pointe du Toulinguet" et de la "pointe de la Tavelle" désignée comme la "batterie de l'anse de Pen Hir" (en réalité, la batterie de l'anse de Pen Hir se trouvait sur une pointe isolée dans l'alignement du lieu-dit "Penn ar Yeun"). La batterie de la pointe aux Poix est mentionnée dans l'Atlas des côtes de France 1818-1848 (tome 192 : direction de Brest). D'après l'état de 1820 et le plan de détail du lieutenant du Génie Boüevec daté de 1818, on distingue deux batteries armées chacune de 2 pièces d'artillerie dotées d'un "corps de garde" et d'un "magasin à poudre". Le cadastre de 1830 relève au moins trois éléments défensifs pointe de Pen Hir (apparaîssant en bleuté) et le toponyme "Le Daouët". En 1841, la commission des côtes recommande l'armement de la batterie (5 "canons de 30 et obusiers de 22 en fer" ; 1 "obusier de 12 en bronze") tandis qu'elle propose la suppression de la batterie de Penhoat (à l'emplacement de l'actuelle "batterie de Kerbonn"). L'avis du comité des fortifications du 7 novembre 1844 confirme la décision de la commission. La batterie de la pointe aux Poix est mentionnée dans l'Atlas de 1858 de mise en état de défense des côtes de l'Empire Français (n° 230). Classée en 2e degré d'importance, elle est armée de 2 "canons de 30" et 2 "obusiers de 22". Par la suite, la batterie de la pointe aux Poix cesse d'apparaître dans les états de défense des côtes.

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Dates 1784, daté par source
1818, daté par travaux historiques
1831, daté par travaux historiques
1841, daté par travaux historiques
1844, daté par travaux historiques
1858, daté par travaux historiques
États conservations détruit
Intérêt de l'œuvre vestiges de guerre, à signaler

Annexes

  • 20062904015NUCA : Archives Départementales, Finistère

    20062904019NUCA : Archives Départementales, Finistère

    20062904020NUCA : Archives Départementales, Finistère

(c) Inventaire général (c) Inventaire général ; (c) Association Pour l'Inventaire de Bretagne - Lécuillier Guillaume