Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Bateaux de pêche

Dossier IM22005843 réalisé en 2008

Fiche

Œuvres contenues

Aire d'étude et canton Communes littorales des Côtes-d'Armor - Tréguier
Localisation Commune : Plougrescant

La pêche à Plougrescant a été une activité florissante jusqu'aux années 1970-80. En 1950, il y avait environ 20-25 marins pêcheurs à Plougrescant.Les marins de Plougrescant étaient marins, goémoniers et pratiquaient la petite pêche côtière. Ils s'appelaient : Louis Rannou (patron du bateau 'Sainte Eliboubane'), Baptiste Rannou (patron du 'Pen Kalet'), Louis Kerambrun, François Urvoy, Hyacinthe Lanthoën, Eugène Guillou, Hamon (patron du 'Liberté'), René Le Roy, Louis Leroy, Jean Le Roy, Jean-Baptiste Cloarec ('Callot') et Yves Cloarec (patron du 'Néol'), sans oublier Guillou, Meudal, Music, Quellec et quelques autres (témoignage oral). En 1980, il y avait encore une dizaine de marins pêcheurs à Plougrescant, dont Baptiste Rannou (1925-2008), initiateur et président du Groupement Aquacole des Pêcheurs Trégorrois (GPAT). La pêche côtière s'est développée et maintenue à Plougrescant jusqu'aux années 1980-90 avant de laisser la place à la pêche plaisance. Le GPAT a créé la première ferme aquacole en Bretagne (élevage de truites de mer) et a renouvelé l'ostréiculture en rivière de Tréguier à petite échelle, autour de la tradition de dragage et d'élevage des huîtres. Le groupement a aussi coopéré avec les marins pêcheurs de Houat pour essayer favoriser le développement des bébés homards. Aujourd'hui, il ne reste plus comme marins pêcheurs professionnels que les frères Urvoy, qui pratiquent le chalutage et autres pêches polyvalentes. La collecte du lichen était d'usage à Plougrescant, en particulier à l'Île d'Er jusqu'en 1995. Les marins allaient sur les îlots avec un canot armé aux avirons et transportait les algues dans des sacs en toile de jute. Plusieurs anciens bateaux de pêche ont été repérés dans cet inventaire sur les grèves du Castel, de Pors Hir et de Port Scaff (Poull Stripo). On parlait à l'époque de la pêche professionnelle du 'quartier de Pors Hir' ou de 'Pors Héol'. Cependant, ces bateaux ont tous été réinscrits en plaisance (pêche plaisance), sans que leur structure soit néanmoins modifiée. Seuls certains apparaux de pêche ont pu disparaître : les plaisanciers n'étant pas autorisés à utiliser des treuils et autres cabestans. Trois bateaux, conçus exclusivement à l'origine pour la pêche, ont été étudiés et sont à signaler pour leur représentativité : 'Pen kalet', 'Sainte Eliboubane' et 'Perle d'Arvor'. Ces bateaux sont passés aujourd'hui en plaisance. Cependant, certains bateaux ont pu être construits sur le modèle de bateaux de pêche, mais ont été vendus pour une fonction unique de plaisance ('Colibri', bateau de pêche plaisance).

Références documentaires

Documents audio
  • MONTFORT, Yves. Témoignage oral. Pêche et goémon à Plougrescant, Toponumie nautique. Plougrescant : 21 août 2006.

    Témoignage oral
  • REMOND, Arthur. Témoignage oral sur la pêche et le goémon. Plougrescant : août 2008.

    Témoignage oral