Logo ={0} - Retour à l'accueil

Barrages dit pêcheries sur la Sarre (Melrand)

Dossier IA56000822 réalisé en 2002

Fiche

Dénominationsbarrage
Aire d'étude et cantonBaud - Baud
Hydrographiesla Sarre
AdresseCommune : Melrand
Lieu-dit : ?
Cadastre : non cadastré

La série de plans réalisés en 1858 et 1859 par les ingénieurs des Ponts et Chaussées nous apprend qu'il existait cinq pêcheries sur la Sarre à Melrand datant probablement de l'Ancien Régime, toutes disparues aujourd'hui. La très grande majorité des pêcheries bretonnes fût détruite dans la seconde moitié du 19e siècle car elles n'étaient pas conformes aux règlements d'eau. Ces derniers étaient établis afin de prévenir l'effet des crues mais aussi pour permettre le passage du poisson et sauvegarder les intérêts des riverains. Les pêcheries sont attestées au Moyen Âge, dès l'époque ducale. On les trouvait sur les cours d'eau non navigables et non flottables comme la Sarre et l'Evel en nombre important.

Période(s)Principale : Temps modernes
Secondaire : 3e quart 19e siècle
Dates1858, daté par source
1859, daté par source

Le plan des pêcheries varie d'un exemple à l'autre. Le premier type de plan présente un massif en maçonnerie de pierres sèches reliant les deux rives de la Sarre (cf. pêcherie près de Kerbihan). Le deuxième type de plan consiste en un massif établi perpendiculairement à une rive et s'avançant jusqu'au milieu de la rivière, relié à la rive opposée par un barrage plus ou moins long (cf. pêcheries près de Saint-Rivalain, à l'aval du moulin du Bourdoux et en amont du moulin du Poul). Enfin, le troisième type de plan montre un massif établi au milieu de la rivière et relié aux deux rives par deux jetées (cf. pêcherie près du Fos). Les ouvertures ou pertuis sont au nombre de 3, 4 ou 5 suivant les cas. Ces ouvertures sont les pêcheries elles-mêmes dans lesquelles on place les guideaux, sorte de montants en bois destinés à maintenir les filets pendant les crues. Les textes du règlement d'eau nous apprennent également que les barrages de pêcherie pouvaient servir de passage aux piétons désirant se rendre au bourg et dans les communes voisines, que les voitures passaient parfois à gué à l'aval de la pêcherie.

Mursgranite
moellon sans chaîne en pierre de taille
États conservationsdétruit
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Morbihan. Série S. Cours d'eau, moulins, usines, S1100.

    p.
Bibliographie
  • Vallée du Blavet. Le canton de Baud. Bretagne. Images du Patrimoine. Rennes, 2003.

    p. 66