Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Avenue Jules-Ferry (Rennes)

Dossier IA35023134 inclus dans Ancien faubourg de Fougères (Rennes) réalisé en 1998

Fiche

Parties constituantes non étudiées stationnement
Dénominations avenue
Aire d'étude et canton Rennes ville - Rennes ville
Adresse Commune : Rennes
Adresse : avenue Jules-Ferry , avenue du Doyen-Roger-Houin

L'ouverture de l'avenue Jules-Ferry (actuelle avenue du Doyen R. Houin) est votée, en 1913, et reliée à l'actuelle rue George-Sand par une voie de 12 m de large, l'actuelle rue Jean-Macé. Un rond-point est projeté à l'intersection des voies. Les travaux sont exécutés par l'entrepreneur Château, sur les plans de l'architecte communal Emmanuel Le Ray. La voie, dont la largeur est fixée à 13 m avec des pans coupés de 12 m aux intersections, reprend le tracé de l'avenue reliant l'ancien collège Saint-Vincent au faubourg de Fougères et doit faciliter l'accès à l'établissement scolaire nouvellement acquis par la ville. En 1922, la clôture des parcelles bordant la voie doit permettre d'améliorer l'aspect des terrains bordant l'avenue, qui font l'objet d'un projet de lotissement, sur les plans de l'architecte de la ville Emmanuel Le Ray. Des bancs sont installés en 1930. Son prolongement jusqu'à la rue d'Antrain, prévu au plan d'extension de 1928, avec une largeur fixée à 20 m, sera réalisé en deux temps. En 1932, au moment de la création du lotissement Brossault, la voie est construite depuis la rue d'Antrain jusqu'à la rue du Bois-Rondel par l'entrepreneur Barthélemy. En 1938 et 1939, les terrains bordant la rive sud de la rue du Bois-Rondel sont acquis par la ville. La jonction avec la rue de Fougères est faite dans les années soixante-dix, après la destruction de l'ancien couvent de Lazaristes.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle
Dates 1913, daté par source
1932, daté par source
Auteur(s) Auteur : Le Ray Emmanuel, architecte communal, attribution par source
Auteur : Château, entrepreneur, attribution par source
Auteur : Barthélemy, entrepreneur, attribution par source
Personnalité : , commanditaire, attribution par source
Typologies réseau de jonction

Données complémentaire architecture Rennes

PHYPO réseau de jonction de voies de grande communication
SCLE1 1913 ; 1931
IAUT sans objet
ICHR typicum
IESP typicum aire d'étude
ICONTX structurant
ITOPO site péri-urbain
POS sans objet
SEL étudié
NATURE autre cas
RESEAU réseau secondaire
MORPHO sans objet
IMPBA en rangée rectiligne continue
VEGETAL axe planté
OBS Cet axe, destiné à relier la rue d'Antrain à la rue de Fougères et à la rue Jean Macé, est l'exemple d'un échec urbain qui s'explique par la lenteur et l'inachèvement de sa réalisation. Au nord il est bordé par une zone résidentielle lotie dans les années 30, qui dialogue avec la rue d'Antrain, au sud les parcelles libérées après la destruction du couvent, sont occupées par les archives départementales et par un terrain vague à usage de parking sans réel dialogue avec la rue de Fougères. Au centre, le bâtiment transversal des archives communales constitue un obstacle visuel qui masque un fort dénivelé au nord. Le tronçon rebaptisé, au sud, actuelle avenue du Doyen R. Houin, est marginalisé par son rôle de desserte du pôle universitaire et scolaire.
Statut de la propriété propriété publique

Annexes

  • Promenades et plantations ; aménagement de l´avenue Jules-Ferry ; clôture des terrains à l´ouest. Bardet rapporteur de la commission des Finances et des travaux publics.

    «J´ai l´honneur de vous soumettre un projet d´aménagement de l´avenue Jules-Ferry et de clôture des terrains communaux sis à l´est et à l´ouest. Ce travail s´impose pour donner à notre école primaire le cadre qui lui convient et aussi pour améliorer l´aspect des terrains bordant l´avenue. [...]

    Le projet révisé, dont vous trouverez les plans et devis au dossier comporte, d´une part l´élargissement à 9 m de la chaussée de l´avenue, la plantation de chaque côté de deux rangs de platanes ou tilleuls argentés et d´un rang d´acacias parasols, l´établissement d´une clôture (haie et fils de fer) à l´alignement de l´avenue Jules-Ferry et de la rue Jean-Macé, le gravelage des trottoirs, l´installation de bancs ; d´autre part, la réfection de la clôture, mur et grille sur le faubourg de Fougères. ».

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. C. Rennes. Série O ; 1 O 151. Voirie urbaine. Canton nord-est. Avenue Jules-Ferry (1913-1952) .

Documents figurés
  • [1922]. Projet d'aménagement de la rue Jules-Ferry, dessin, par Le Ray, 1922 (A. C. Rennes ; 2 Fi 3057).

  • Construction de deux rues nouvelles dans les terrains dépendant de l'école primaire supérieure de filles. Plan, dessin, par Le Ray, 12 octobre 1912 (A. C. Rennes).

  • Construction de deux rues nouvelles dans les terrains dépendant de l'école primaire supérieure de filles. Profils en travers, dessin, par Le Ray, 12 octobre 1912 (A. C. Rennes).

  • Construction de deux rues nouvelles dans les terrains dépendant de l'école primaire supérieure de filles. Profils en long, dessin, par Le Ray, 12 octobre 1912 (A. C. Rennes).

  • Boulevard de 20 m de largeur, de la rue de Fougères à la rue d'Antrain. Partie comprise entre le passage du Bois-Rondel et la rue d'Antrain. Plan parcellaire, dessin, 26 mars 1932 (A. C. Rennes).

  • Boulevard de 20 m de largeur, de la rue de Fougères à la rue d'Antrain. Partie comprise entre le passage du Bois-Rondel et la rue d'Antrain. Profil en long, dessin, 26 mars 1932 (A. C. Rennes).

  • Boulevard de 20 m de largeur, de la rue de Fougères à la rue d'Antrain. Partie comprise entre le passage du Bois-Rondel et la rue d'Antrain. Profil en travers, dessin, 26 mars 1932 (A. C. Rennes).