Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Architecture religieuse sur la commune de Chancé (fusionnée en Piré-Chancé en 2019)

Dossier IA35031238 réalisé en 2004

L'histoire religieuse de la paroisse de Chancé a été largement étudiée par Guillotin de Corson. Nous pouvons retenir de son travail quelques faits :

L'histoire du prieuré de Chancé commence en 1107, date à laquelle Hugues de Saint-Germain-du-Pinel, seigneur de Saint-Germain-du-Pinel, et Rainier, son frère, font don de l'église de Chancé à l'abbaye de la Roë. Le prieuré-cure est administré aux 16e et 17e siècles par des prêtres séculiers avant d'être repris au 17e siècle, par l'abbaye de la Roë.

L'Eglise paroissiale

L'église est dédiée à saint Pierre dès l'an 1136. Le chevet, la chapelle et le portail sud datent du début du 16e siècle. En 1848, à la suite d'une tempête, le pignon ouest est reconstruit et la nef agrandie. La chapelle sud est restaurée en 1884, et la chapelle nord rallongée. Le clocher fut restauré en 1903 et la couverture refaite en 1933.

En 1654, le pape Innocent X accorda des indulgences à tous ceux qui visiteraient l'église de Chancé le jour de la Saint-Médard. En 1663, Jean Noury, prieur-recteur de Chancé, obtint dans son église l'érection de la confrérie du Saint-Sacrement.

Comme dans beaucoup d'autres villes, le cimetière était implanté autour de l'église jusqu'à la fin du 19e siècle. En effet, son transfert à l'endroit actuel eu lieu en 1883.

La Chapelle Saint-Marc

Par acte du 10 février 1653, Jean Bigot, sieur de la Corbinaye, donna un terrain proche de la Croix-Bouëxée à Jean Marcigay, prieur-recteur de Chancé, pour y bâtir une chapelle. Cette construction ayant été faite, Jean Marcigay y fonda, le 27 février 1654, une messe tous les jeudis, puis il donna cette chapelle et ses revenus à la fabrique de Chancé, qui s'obligea à la faire desservir et à l'entretenir. L'évêque de Rennes approuva tous ces actes le 17 septembre 1654.

Cette chapelle fut dédiée dès l'origine à saint Marc et à saint Marcoul ; située à l'entrée du bourg, elle fut restaurée dans les années 1880 et à la fin du 20e siècle.

Les croix

Les croix ont différentes fonctions. Elles peuvent être des moyens de repère, par exemple lorsqu'elles sont implantées à un carrefour. Elles peuvent aussi servir à délimiter un territoire ou bien, il peut s'agir de croix individuelles, que l'on trouve dans les cimetières. Elles peuvent aussi être des croix dressées à l'occasion de la fin d'une mission.

En 1849, lors de la levée du cadastre ancien, seules trois croix existaient sur le territoire de la commune, ce qui est peu. Aujourd'hui, il en subsiste deux. Celles-ci sont en bois sans représentation du Christ. L'une d'elle est présente sur le cadastre ancien sous le nom de croix jardin et l'autre n'y figure pas. La croix située près de la Sablonnière sur le cadastre de 1849 a disparu, ainsi que celle qui était située sur la place de l'église.

Aires d'études Ille-et-Vilaine
Dénominations église, chapelle, calvaire, croix de chemin, cimetière
Adresse Commune : Chancé
Période(s) Principale : 15e siècle
Principale : 16e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : 19e siècle
Décompte des œuvres repérées 7
étudiées 0

Références documentaires

Bibliographie
  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929..

    p. 311-312
  • Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Collection : Le patrimoine des communes de France. Paris : Flohic éditions 2000, 2 tomes..

    p. 353-355
  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884.

    p. 308-311 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • OGÉE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nlle éd. [1778-1780] rev. Et augm. Rennes : Molliex, 1845.

    p. 163
  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Ille-et-Vilaine. Eglises et Chapelles, par ORAIN Véronique, avec la collaboration de BARBEDOR Isabelle, DUFIEF-MOIREZ Denise, RIOULT Jean-Jacques. Rennes : Association pour l' Inventaire Bretagne, 1996, (Indicateurs du patrimoine).