Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Architecture publique sur la commune de La Guerche-de-Bretagne

Dossier IA35034753 réalisé en 2004

Fiche

Voir

L'architecture publique de La Guerche-de-Bretagne est constituée de nombreux éléments dont les plus importants sont les halles détruites, l'ancienne mairie, les écoles, l'hôpital Saint-Jean et l'ancien presbytère. A ceux-là s'ajoutent le monument aux morts, la gendarmerie et l'ancienne clinique.

La mairie :

L'ancienne mairie, devenue aujourd'hui une bibliothèque, date de 1839. Elle remplace d'anciennes halles de bois érigées en 1206 qui figuraient parmi les plus anciennes mentionnées en Bretagne, et l'ancien auditoire. Une partie des anciennes halles fut conservée contre le mur nord de la mairie jusqu'en 1918-1920. Elles abritaient les marchés et les foires. D'après la description de Paul Banéat, les halles avaient la forme d'une croix accostée de bas-côtés. Elles s'étendaient sur 70 mètres de longueur et 18 mètres de largeur, les bras avaient du nord au sud 40 mètres de longueur. Elles se composaient d'une simple charpente, seuls les bas-côtés étaient soutenus par des massifs en pierre de taille. L'angle sud-ouest était affecté à la Salorge (grenier à sel) et en portait le nom, comme aujourd'hui la bibliothèque. Les halles étaient traversées au 17e siècle par deux routes qui se coupaient à angles droits. La potence se dressait vis-à-vis des halles, vers la rue de Nantes. L'auditoire de justice surmonté d'un donjon, était adossé au croisillon sud des halles. Il datait de 1740. Sur l'un des jambages de sa porte était fixée une plaque en plomb aux armes des ducs de Villeroy seigneurs de La Guerche.

Depuis 1994, la mairie se situe dans l'ancien presbytère construit par l'architecte Arthur Regnault en 1882.

L'hôpital Saint-Jean :

Le bâtiment actuel de l'hôpital Saint-Jean fut construit entre 1901 et 1903 par l'architecte Prié. Il remplace un ancien hôpital du même nom détruit en 1905. Bien qu'on ignore les commencements de l'hôpital Saint-Jean, il est vraisemblable qu'il fut fondé par les seigneurs de La Guerche. Les plus anciens titres dans les archives de l'hôpital datent de 1585, mais celui-ci est beaucoup plus ancien. En effet, les archives ont été pillées et détruites sous Charles VII et Charles IX. Au 16e siècle, il fut probablement administré par Richard Macé qui prit le titre de prieur de Saint-Jean en 1556, puis par Guillaume Geslin, qui acquit en 1585, au profit des malades une maison et un jardin. Les chanoines de la collégiale de La Guerche devaient une rente à l'hôpital Saint-Jean, et l'administration de cette maison ayant été confiée à des laïcs au 17e siècle, le service de la chapelle fut confié au diacre d'office de l'église de Notre-Dame. Au siècle suivant, la Communauté de ville obtint en faveur de son hôpital des lettres patentes du roi l'unissant au Bureau de charité de la ville. L'hôpital est alors tenu par la congrégation des Filles de la Sagesse. Abandonné pendant la période révolutionnaire, l'hôpital est remis en service par le bureau de charité en 1806 et il est dirigé par des laïcs jusqu'en 1870. A partir de 1877, ce sont les filles de la Charité de Saint-Vincent-de-Paul qui s'en occupèrent. En 1899-1900, devant l'état de délabrement avancé du bâtiment et son insuffisance à satisfaire les besoins, il est décidé de construire le nouvel hôpital derrière l'ancien, démoli par la suite. Au début du 20e siècle, les filles de Saint-Vincent-de-Paul auraient également établi un orphelinat dans un des bâtiments de l'hôpital Saint-Jean.

Dans les années 1930, une clinique fut construite à la Guerche-de-Bretagne, rue du Four. Celle-ci ferma ses portes en 1986 et fut remplacée par le lycée hôtelier.

Les écoles :

A partir de 1907, l'école communale de La Guerche-de-Bretagne s'installa avenue de la République, dans un bâtiment du 19e siècle. Jusqu'en 1904, celui-ci était occupé par les Frères des Ecoles de Ploërmel qui y assuraient l'enseignement primaire et agricole. Au moment de la séparation de l'église et de l'état la ville acheta cet ensemble pour y installer au centre la gendarmerie, à droite l'école de garçons et à gauche l'école de filles. En 1975, le bâtiment central fut démoli. L'aile gauche appartient aujourd'hui à la gendarmerie et l'aile droite est restée une école.

Le monument aux morts de la ville de La Guerche-de-Bretagne, édifié au milieu du 20e siècle, se trouve devant ces bâtiments, avenue de la République.

Avant leur transfert avenue de la République en 1907, l'école des garçons et l'école des filles se trouvaient dans des lieux différents. L'école publique des filles fut créee en 1895-1896, avenue de la Gare, aujourd'hui avenue du Général Leclerc. L'ancien logement de la directrice existe encore, il est situé au numéro 10. L'école communale de filles se situaient derrière cette maison.

L'école communale des garçons était située entre la rue de la Chartre et la rue Jean Théard. Cette école était composée du logement de l'instituteur situé au centre et de salles de classes situées dans les deux bâtiments accolés datant de la fin du 19e siècle. On peut encore voir au-dessus de la porte d'entrée les armoiries de la ville. Un collège est déjà mentionné dans la rue de la Chartre au 17e siècle.

L'école de la Providence fut créée en 1851. Après cette création, de nouveaux bâtiments sont construits pour abriter les classes et les dortoirs, mais aussi une cuisine et un lavoir. En 1885, une chapelle est également édifiée.

A côté de cette école, une petite école de charité est construite entre 1871 et 1876 par l'architecte Guérin. Cet asile pour enfants pauvres est tenu par des soeurs. En 1902, la ville achète la propriété et l'enseignement est confié à des laïcs. L'établissement devient une école maternelle communale qui s'appelle depuis 1988 l'école Sonia Delaunay.

Aires d'études Ille-et-Vilaine
Dénominations mairie, école, presbytère, monument aux morts, hôpital, gendarmerie
Adresse Commune : Guerche-de-Bretagne (La)
Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle
Décompte des œuvres repérées 9
étudiées 0

Références documentaires

Documents figurés
  • La GUERCHE-de-BRETAGNE (Ille-et-Vilaine). La Mairie et l'Eglise Notre-Dame. Carte postale, Châteaubriant : [s.n.], Coll. Lacroix, photographe, [s.d.]. (A.D. Ille-et-Vilaine : 6 Fi).

Bibliographie
  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929.

    p. 133-149 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris : Flohic éditions 2000. (Le patrimoine des communes de France).

    p. 660-667
  • PEROUSE DE MONTCLOS, Jean-Marie. Architecture, méthode et vocabulaire. Paris : Inventaire Général des monuments et des richesses artistiques de la France, Centre des monuments nationaux/Editions du patrimoine, 2000.

  • AUBRY, Ernest. Notes chronologiques sur La Guerche-de-Bretagne. Paris : Office d'édition et de diffusion du livre d'histoire, 1994. (Monographies des villes et villages de France).

  • La Guerche hier et aujourd'hui. Images de la ville du début du siècle à 1989. La Guerche de Bretagne : Patrimoine et Culture en Pays Guerchais, Mairie de La Guerche, 1990.

  • LEMOINE Jean, STEFF Yves, TANGUY-SCHROER Judith, MARESCHAL Loïc. Le pays de Vitré. Rennes : Editions Apogée, 1996.