Logo ={0} - Retour à l'accueil

Architecture commerciale, artisanale ou industrielle sur la commune de Bourgbarré

Dossier IA35046921 réalisé en 2007

Fiche

Les commerces :

Les maisons à boutique du bourg sont encore relativement préservées, et constituent un témoignage majeur pour l'identité de la commune. Une dizaine d'anciens commerces ont été inventoriés ; ils se trouvent principalement autour de l'église paroissiale et ils abritaient principalement des cafés-épiceries. La majorité de ces maisons à boutique date de la fin du 19e siècle ou bien du début du 20e siècle. Toutefois, l'une d'entre elles constitue une exception car sa construction est beaucoup plus ancienne. Il s'agit de la maison du numéro 19-21 rue de l'Ancienne Mairie, qui abritait autrefois une épicerie et dont la construction remonte à la fin du 16e siècle. Avant 1930, cette épicerie en côtoyait une autre située deux maisons plus loin.

Autrefois, il y avait quatorze cafetiers à Bourgbarré. Avant la Seconde Guerre mondiale, il en existait sept.

L'aspect des maisons du bourg, d'une construction soignée, est un indice de l'aisance des commerçants. Bourgbarré possédait de nombreux commerces et artisans, notamment un forgeron, un maréchal-ferrand, un bourrelier, un cordonnier, un tailleur, un boulanger, un boucher...

Les moulins :

La commune de Bourgbarré possédait trois moulins à eau, deux subsistent aujourd'hui : celui de Mesneuf et celui de Beauvais. Le troisième moulin était celui du Petit Beauvais, situé en amont de ce dernier, au bord du petit étang triangulaire. Il a complètement disparu aujourd'hui.

La scierie Panaget :

Créée en 1929, la scierie Panaget fut convertie par la suite en usine de menuiserie.

Aires d'étudesIlle-et-Vilaine
Dénominationsmoulin, magasin de commerce
AdresseCommune : Bourgbarré
Période(s)Principale : Temps modernes
Décompte des œuvres repérées 6
étudiées 0

Références documentaires

Bibliographie
  • Bourgbarré, une histoire partagée. Ville de Bourgbarré, 2006.