Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Architecture artisanale, industrielle ou commerciale sur la commune de Hédé

Dossier IA35039305 réalisé en 2005

Fiche

Voir

Les moulins :

Au 17e siècle, la vallée de Hédé compte jusqu'à sept moulins. Les premiers y sont mentionnés dès le 12e siècle et les derniers, jusqu'à la fin du 19e siècle. Au 12e siècle, les moulins appartenaient aux chevaliers du Temple qui possédaient un fief à l'entrée de la ville. Le Grand Moulin est peut-être le premier moulin de Hédé ; en 1265, il est le "grand moulin banal du duc" et le "moulin suzain du roi" en 1532. Il a pour vocation la mouture des grains. Dès 1450, il existe un moulin à fouler les draps dans la vallée, le "Moulin Foulleret". Ce moulin devient moulin à farine au début du 17e siècle. Un moulin à papier, dont on ne connaît pas l'emplacement, aurait également fonctionné de 1450 à 1570.

Le cadastre de 1835 montre que chaque moulin possédait son étang, formé par une digue barrant le lit de la rivière.

Au début du 19e siècle, la construction d'une rigole d'alimentation entre le grand étang et le Canal prive d'eau les moulins Neuf, du Chesnay et du Perray. Ces moulins seront achetés par l'État dans les années 1840 et voués à la démolition pour la construction de la route impériale N137 de Rennes à Saint-Malo. Au total, neuf moulins furent supprimés au début du 19e siècle à cause de la réalisation du Canal d'Ille-et-Rance.

En 1844, Trémusson, un conducteur des Ponts et Chaussées en mission sur le canal, transforme le moulin Fouleret en minoterie à "l'américaine".

A la fin du 19e siècle, les minoteries de la vallée sont abandonnées au profit d'une minoterie à vapeur située dans le centre ville de Hédé.

Les commerces :

La majorité des maisons à boutiques de la ville se trouvait sur la place de la Mairie actuelle. En effet, la présence des halles jusqu'au milieu du 18e siècle sur cette place faisait de cette partie le centre commerçant de la ville.

Les halles :

En 1455, les premières halles de Hédé existent déjà, elles étaient au nord de la place de la Mairie actuelle. En 1752, elles tombent en ruines et sont démolies en 1753. Elles étaient surmontées d'une toiture en tuile et en ardoise supportée par une charpente reposant sur des poteaux de bois. Les halles n'étaient ouvertes que sur deux côtés : au sud et à l'est ; à l'intérieur, il existait un puits.

La construction des halles actuelles date du milieu du 19e siècle, de 1857 exactement.

Aires d'études Ille-et-Vilaine
Dénominations moulin, magasin de commerce, immeuble de bureaux, atelier
Adresse Commune : Hédé
Période(s) Principale : 16e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle
Décompte des œuvres repérées 3
étudiées 0

Références documentaires

Documents figurés
  • Hédé (I.-et-V.). Vue Générale côté des vieux Moulins. Carte postale éditée par E. Mary-Rousselière, édit., Rennes, [s. d.] (A.D. Ille-et-Vilaine 6 Fi).

Bibliographie
  • Association d'Etudes Historiques du Canton de Hédé (A. E. H. C. H.). A la découverte du canton de Hédé. Combourg : Imprimerie Atimco, 1995.

  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris : Flohic éditions 2000, 2 tomes, (Le patrimoine des communes de France).

  • OGÉE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nlle éd. [1778-1780] rev. et augm. Rennes : Molliex, 1845.

  • PEROUSE DE MONTCLOS, Jean-Marie. Architecture, méthode et vocabulaire. Paris : Inventaire Général des monuments et des richesses artistiques de la France, Centre des monuments nationaux/Éditions du patrimoine, 2000.

  • ROGER, Claude. HEDE, son histoire, ses environs, ses promenades. Hédé : imprimé par la municipalité, 1994.