Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Architecture artisanale et industrielle de la commune de Noyal-Châtillon-sur-Seiche

Dossier IA35047496 réalisé en 2008

Fiche

Voir

4 moulins à eau recensés dont 3 documentés.

1 carrière probable

1 ensemble de serres.

Aires d'études Ille-et-Vilaine
Dénominations serre, moulin
Adresse Commune : Noyal-Châtillon-sur-Seiche
Période(s) Principale : Moyen Age
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle
Décompte des œuvres repérées 4
étudiées 0

Annexes

  • Localisation et noms des familles de tisserands sur le territoire communal, à partir du recensement de la population entre 1836 et 1856. (A.D.Ille-et-Vilaine : 6M 146, 6M 370) .

    (?), Châtillon-sur-Seiche, FRALEUX Mathurin

    (?), Noyal-sur-Seiche, ALLOUARD Pierre

    (?), Noyal-sur-Seiche, BOURDAIS Anne

    (?), Noyal-sur-Seiche, BRISOUX Julienne

    (?), Noyal-sur-Seiche, CROCQ Joseph

    (?), Noyal-sur-Seiche, FOURNIER fe PERDRIEL

    (?), Noyal-sur-Seiche, MARCHAND Pierre

    (?), Noyal-sur-Seiche, PERDRIEL famille

    (?), Noyal-sur-Seiche, PERIOUX Françoise

    (?), Noyal-sur-Seiche, VALLEE Pierre

    Boisardière, GARDEBLEC Hélène et Julie, fileuses

    Bourg de Châtillon-sur-Seiche, MERIAIS Guillaume

    Bourg de Noyal, GRUEL famille

    Bourg de Noyal, MICHEL Jean

    Brais, BLUSSON Joseph

    Brais, PORTIER Pierre

    Brais, PORTIER Pierre

    Brais, PORTIER Pierre

    Garde (la), ALBERT Louis

    Lande Pinçon (la), PICQUET Pierre

    Orgevault, GINFLAUX, fe PRIOUX Jeanne-Marie

    Orgevault, MALHEUVRE Pierre

    Orgevault, PRIOUX ou PRIOULT famille

    Pâtissel (le) ou Cour Crue (la), HAMON Julien

    Pâtissel (le), MARGOT Jean-Marie

    Rue-Bomée, AUBREE Siméon

    Touche (la), FLOC Joseph, ouvrier tisserand

    Touche (la), MAROSE famille

    Touche (la), POUPIN fe MAROSE Anne

    Tremblais (la), FRALEUX Julien

    Troche (la), JUBIN Jacques

    Troche (la), LEVESQUE Marie, fileuse

    Ogée dans son dictionnaire de Bretagne précise la culture du chanvre et du lin sur le territoire communal et mentionne l´existence jadis de manufactures de toiles. C´étaient, nous dit-il, de grosses toiles crues qui servaient à faire des voiles de navire. Cette production semble s´être toutefois sporadiquement maintenue jusqu´au milieu du 19e siècle. Parmi les fermes recensées nous n´avons pas observé d´agencement spécifique à cette production. Une pièce froide au village de la Garde avec un ébrasement intérieur de fenêtre plus important que la moyenne pourrait avoir servi d´atelier de tissage. Un autre atelier de séchage du chanvre est mentionné par tradition orale à Launay-Brûlon.

  • 20083506206NUCA : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, Série P.

    20083506201NUCA : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, Série P.