Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancienne promenade du Mail, puis ancienne route de Brest, dite avenue du Mail (Rennes)

Dossier IA35023495 inclus dans Ancienne route royale, puis route nationale n°12 de Paris à Brest (Rennes) réalisé en 1999

Fiche

  • Vue depuis la place de la Mission
    Vue depuis la place de la Mission
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • pont
    • canal
    • stationnement
    • immeuble
    • immeuble
    • forge
    • gare
    • briqueterie
    • immeuble à logements
    • maison
    • usine

Œuvres contenues

La transformation de la promenade constitue un enjeu majeur dans les projets de développement urbain au milieu du XIXe siècle. L'ingénieur Guichard, directeur des ponts-et-Chaussées, défend le projet de comblement des canaux qui assurerait une meilleure assise à la nouvelle route et permettrait le développement des constructions. Il évoque un lotissement d'hôtels qui constituerait un quartier résidentiel comme il en existait à l'est, contour de la Motte, voire de constructions "tout à fait secondaires".

Ce risque de développement spontané est bien la crainte de l'architecte de la Ville, J. M. Le Soufaché. Celui-ci pressent la construction inévitable de "cabarets, auberges, chantiers, usines et habitations de faubourg" et la disparition de la promenade située à distance de la ville, sans programme public de construction. Or l'effort de la municipalité se porte à ce moment sur le coûteux projet de construction des quais, qui entrerait alors en concurrence avec nouveau pôle de développement.

Sous la pression de l'opinion publique, les arbres seront conservés.

Parties constituantes non étudiées pont, canal, stationnement, immeuble, immeuble, forge, gare, briqueterie, immeuble à logements, maison, usine
Dénominations promenade, route, avenue
Aire d'étude et canton Rennes ville - Rennes ville
Adresse Commune : Rennes
Adresse : avenue du Mail

En 1675, le duc de Chaulnes complète la promenade dite des Champs-Elysées, créée en 1663, sur les remblais du Pré Raoul, par un cours d´une longueur de 600 m. planté d'ormeaux et bordé par deux canaux, qui s´étendent sur les prés de la Salle-Verte, des Polieux et du Bois Bourbon. En 1677, le cours est prolongé, à l´est, d'un avant-cours, achevé en 1685. Banéat mentionne la présence de poteaux plantés à l´entrée des canaux, au début du XVIIIe siècle, pour en interdire l´accès aux bateaux. En 1724, les arbres sont abattus pour entreposer des matériaux de construction destinés à la reconstruction de la ville incendiée. L´avant-cours est alors planté d´ormeaux et une barrière est placée à l'entrée, en 1734. L'entretien des canaux de la promenade donne lieu à un projet de restauration par Daniel Chocat de Grandmaison, en 1783. A cette date, les ormeaux sont abattus et vendus ; ils sont remplacés par des tilleuls sur la promenade et par des marronniers sur l'avant-cours, en 1787 et 1788, dans le cadre des travaux de charité. En 1802, le vieux pont-levis qui donnait accès à la promenade est remplacé par une passerelle dessinée par l'architecte de la ville, Philippe Binet, munie d'un garde-corps en fonte réalisé dans les forges de Paimpont. En 1805, cette passerelle est remplacée par un pont de bois, disparu au milieu du 19e siècle après la canalisation de l'Ille. Le projet d'un nouveau pont est dessiné en 1829 par l'architecte communal Charles Millardet. Entre 1832 et 1835, le mail sert de lieu de commémoration des journées de 1830. En 1841, des travaux sont entrepris pour permettre l'aménagement de la nouvelle route de grande communication de Paris à Brest, qui traversait initialement le faubourg de l'Evêque. La porte d'entrée est alors démontée et placée au centre de la grille de bois qui sépare le jardin des Plantes de la promenade du Thabor. Le comblement des canaux, envisagé dès 1840, ne sera réalisé que 20 ans plus tard, d'abord au nord, puis au sud, avec des remblais provenant de la construction de la maison centrale (Banéat). L'avenue du Mail constitue un nouvel axe routier vers Brest, aménagé sur la chaussée nord de l'ancienne promenade du Mail. Au nord, entre l´écluse du Mail et une douve existant à l´ouest de l´actuel n°18, le canal est comblé dès 1852, délimitant la rue du Mail. Le comblement des canaux latéraux, achevé en 1860, est tardif. Il a ses détracteurs, qui considèrent que leur conservation permettrait le développement d´un quartier résidentiel et freinerait l´implantation des établissements industriels qui sont en effet nombreux depuis le milieu du 19e siècle. Blanchisseries, fabriques, dépôts de matériaux et entreprises de bâtiment seront implantés sur ses rives, et s´étendent progressivement jusqu´à l´extrémité ouest. Empruntée par la ligne de tramway, au début du 20e siècle, on y construira une gare, à l´angle de la rue Vanneau et une station de voyageurs, près de la maison éclusière du Mail. A partir de 1920, de nombreux garages sont construits sur cet axe routier, qui attestent de l´apparition de l´automobile dans la ville et du statut de cette voie.

Période(s) Principale : 2e moitié 17e siècle
Principale : 1er quart 19e siècle
Principale : 2e quart 19e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1663, daté par travaux historiques
1675, daté par source
1677, daté par source
1802, daté par source
1805, daté par source
1829, daté par source
1841, daté par source
Auteur(s) Auteur : Chocat de Grandmaison Daniel, ingénieur, attribution par travaux historiques
Auteur : Binet Philippe, architecte communal, attribution par travaux historiques
Auteur : Millardet Charles, architecte communal, attribution par travaux historiques
Personnalité : Chaulnes, commanditaire, attribution par source
Personnalité : Ponts-et-Chaussées, commanditaire, attribution par source
Personnalité : Ville de Rennes, commanditaire, attribution par source
Typologies mutation

Données complémentaire architecture Rennes

HYPO mutation
PHYPO promenade transformée en réseau de grande communication
SCLE1 1860 vers
IAUT sans objet
ICHR typicum
IESP typicum
ICONTX structurant
ITOPO site de périphérie rurale
POS sans objet
SEL sélection requise
NATURE industriel et commercial
RESEAU réseau principal pénétrant
MORPHO sans objet
IMPBA en rangée rectiligne continue
Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Ille-et-Vilaine. Série C ; C 347. Ville de Rennes : promenades et jardin botanique (1598-1788) .

    (projet de barrière à l'entrée du mail : 1734 ; vente des arbres de la promenade du mail : 1783 ; nouvelles plantations : 1787-1788 ; pont-levis à l'entrée du mail)
  • A. D. Ille-et-Vilaine. Série C. Fonds de l'Intendance ; C 337. Ville de Rennes. Travaux de charité (1782-1789) .

    (tranchées et plantation sur le mail)
  • A. C. Rennes. Série C ; C 2 - 7. Exposé des principaux actes de l'administration de M. Martin, maire de Rennes, à partir de l'année 1871. Rennes : Alphonse Leroy fils imprimeur, 1877.

    p. 11
Documents figurés
  • [1880 ca.]. Reconstitution d'une vue du Mail au 17e siècle, dessin, 19e siècle (Musée de Bretagne).

  • [1783]. Plan de la promenade du Mail de Rennes, dessin par Chocat de Grandmaison, 1783 (A. C. Rennes : 5 Fi 2).

  • [1900 ca]. Le mail et les quais de la Prévalaye et de Saint-Cyr, photographie, par Le Couturier, 1er quart 20e siècle (A. D. Ille-et-Vilaine, 8 Fi 264).

  • [1761]. Projet d'une barrière au début du Mail, 1761, par Chocat (AD 35 Fonds de l'Intendance C 347).

  • [1741]. Plan d'un bois planté en quinconce, d'enfilade pararelles (sic) et diagonalement aux arbres du Cours ..., dessin par Forestier de Villeneuve, 1741 (A. C. Rennes : 5 Fi 1).

  • [1864]. Vue en 1864, carte postale, in VEILLARD Jean-Yves, Rennes naguère 1850-1939, Paris : édition Payot, coll. Mémoires des villes, 1981.

    p. 73
  • [1850 ca]. Rennes. Le Mail. Un des anciens canaux latéraux du Mail. Dessin par Thouault. In : BANEAT, Paul, Le département d'Ille-et-Vilaine, 1929.

    T. 3, p. 207
  • [1829]. Pont à construire en avant du Mail, dessin par Ch. Millardet, 1829 (A. C. Rennes ; 2 Fi 3).

  • [1900 ca.]. Rennes. Le Grand Mail, carte postale, 1er quart 20e siècle, in Rennes et pays de Rennes en 1900, Cesson : Jean-Luc et Jean-Marie Boure éditeurs, Mémoire photographique de notre siècle, 1992.

Bibliographie
  • VEILLARD, Jean-Yves. Rennes au 19e siècle, architectes, urbanisme et architecture. Rennes : éditions du Thabor, 1978.

    p. 304-306
  • BANEAT, Paul. Le Vieux Rennes. Rennes : Plihon et Hommay, [1911].

    p. 301
  • MARTEVILLE, A. Rennes ancien. Rennes moderne, par Ogée, annoté par A. Marteville. In Rennes moderne ou histoire complète de ses origines, de ses institutions et de ses monuments, par A. Marteville, [s. d.].

    tome 2, p. 239-243
Périodiques
  • BUFFET, Henri. Les promenades urbaines en Bretagne au XVIIIe siècle. Mémoires de la société d´histoire et d´archéologie de Bretagne, tome 35, 1955.

    p. 12-13, 25, 26