Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancienne prison, 17 rue Brémond d'Ars (Quimperlé)

Dossier IA29000493 réalisé en 2001

Fiche

Á rapprocher de

Destinations logement
Dénominations prison
Aire d'étude et canton Quimperlé - Quimperlé
Adresse Commune : Quimperlé
Adresse : 17 rue Brémond d'Ars
Cadastre : 1981 AR 272

Suites aux ordonnances royales de la fin du 17e siècle, la prison de Quimperlé a été bâtie à côté du tribunal, également maison commune, en place depuis 1683. Un premier projet, encore inspiré de l´architecture des donjons, date de 1702 et prévoit un édifice de plan massé flanqué d´une tourelle d´escalier. Il sera délaissé au profit d´un second projet, sans doute contemporain ou légèrement plus tardif, qui a été effectivement réalisé. Le bâtiment existe en 1710 et n´a connu que peu de modifications structurelles mis à part l'agrandissement de certaines baies et le percement d´une ouverture en façade. Faisant depuis 1856 partie des cinq prisons civiles du Finistère situées chacune dans un chef-lieu d´arrondissement, elle remplit ses fonctions carcérales jusqu´en 1934. Devenu propriété privée, le bâtiment est aujourd´hui divisé en plusieurs appartements.

Période(s) Principale : 1er quart 18e siècle

Edifice de plan massé à trois pièces par niveau. Le sol de la cage d´escalier conserve un sol en dalles de granite. Le vantail de la porte latérale sud est d´origine. L´escalier de distribution dans oeuvre tournant est en pierre entre le rez-de-chaussée et le premier étage, en bois à balustres en poire entre les niveaux supérieurs. Le projet du début du 18e siècle désigne les fonctions des espaces : deux cachots voûtés en berceau et chambre criminelle au rez-de-chaussée, chapelle et chambre civile au premier étage, chambre des femmes au second étage. Le plan du début du 19e siècle fait état de l´usage du bâtiment à cette époque : cachots et logement du concierge au rez-de-chaussée, chapelle et chambres, une pour les hommes une pour les femmes, au premier étage, trois chambres dont deux pour hommes et une pour femmes au second étage. Les chambres sont pourvues de cheminées et, suivant leur taille, d´une ou de deux fenêtres, à l´origine munies de grilles.

Murs schiste
granite
enduit
moellon
Toit ardoise
Étages 2 étages carrés
Couvrements voûte en berceau
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures croupe
Escaliers escalier tournant à retours avec jour, en maçonnerie, en charpente
États conservations désaffecté, restauré

La présence de la justice se traduit par la construction de prisons, souvent placées, comme ici, au coeur de la ville et communiquant avec l´ancien auditoire. En Finistère, seules Quimperlé et Guerlesquin conservent encore des monuments liés à l´appareil judiciaire de l´Ancien Régime. A ce titre, cette prison, bien documentée, représente un intérêt majeur.

Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler

Annexes

  • 20032901548NUCA : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, C Fi 1913-01.

    20032901549NUC : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, C Fi 1913-01.

    20032901550NUCA : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, C Fi 1913-02.

    20032901551NUCA : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, C Fi 1913-02.

    20032901552NUCA : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, C Fi 1913-02.

    20032900617X : Archives départementales du Finistère, Atlas des bâtiments départementaux, Bigot, 1835-1836.

    20032900618X : Archives départementales du Finistère, Atlas des bâtiments départementaux, Bigot, 1835-1836.

    20032900626X : Archives départementales du Finistère, Atlas des bâtiments départementaux, Bigot, 1835-1836.

    20032901553NUCA : Archives départementales du Finistère, 3 P 292.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A.D. Finistère, 1 J 825. Halle, auditoire, prison , 1802.

  • A.D. Finistère, 3 P 292. Cadastre de 1824, section F.

  • A.D. Finistère. Atlas des bâtiments départementaux, 1835-1836.

  • A.D. Ille-et-Vilaine, C FI 1913-01. Plan pour le rétablissement des prisons royales de la ville et communauté de Quimperlé. Plan et coupe des trois étages de la prison de Quimperlé. Plume, encre de Chine et aquarelle. Paris, 1702.

  • A.D. Ille-et-Vilaine, C FI 1913-02. Projet de prison à côté des halles et de l'auditoire de justice de Quimperlé. Retombes : premier et deuxième étage et coupe transversale. Plume, mine de plomb, encre de Chine et aquarelle. Début 18e siècle.

Bibliographie
  • Prestige d´une cité bretonne. Quimperlé. Les rues du Château et du Gorréquer. Ouvrage collectif : Société d´histoire du pays de Kemperlé, Bannalec, 1990.

    p. 363-368
  • INVENTAIRE GENERAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Quimperlé et son canton. Finistère. Collection Images du Patrimoine n° 217, Rennes, 2002.

    p. 52