Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancienne ferme, Neslarc'h Izella (Loqueffret)

Dossier IA29003769 réalisé en 2008

Fiche

Parties constituantes non étudiées étable, écurie, grange
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Parc Naturel Régional d'Armorique - Pleyben
Adresse Commune : Loqueffret
Lieu-dit : Neslarc'h Izella

Le lieu noble est attesté dès 1426 (sous le toponyme de Leslech). L'imposante bâtisse de plan en L, figurant sur le cadastre de 1813 et aujourd'hui détruite, pourrait bien correspondre l'ancien manoir (ou métairie noble), alors déclassé en ferme. Il subsiste un logis daté 1602, ainsi que des étables, une écurie et une grange probablement du 19e siècle.

Période(s) Principale : 17e siècle
Principale : 19e siècle
Dates 1602, porte la date

Hyposthèse : à l'origine, il s'agit d'un logis à avancée comportant un seul saloir et une seule cheminée monumentale sur le pignon nord-ouest. Peu de temps après, certainement avant la fin du 17e siècle, le logis est subdivisé en deux avec le persement d'une porte au sud-est et l'ajout d'un mur de refend (ou d'une cloison), d'un second saloir et d'une seconde cheminée monumentale (simplement adossée au pignon). Par la suite, probablement dès le 19e siècle, l'ensemble de deux logis a été transformé en logis-étable avec une cloison en dalles de schiste séparant les deux parties. Mise en oeuvre en moellon de schiste, encadrement des baies et chaînage d'angle en pierre de taille de granite. Double orientation, cheminées monumentales du 17e siècle (piedroits monolithes chanfreinés en granite, corbelets et linteau en bois avec décor denticulé). En alignement : deux étables au nord-ouest, une soue au sud-est.

Murs granite
schiste
pierre de taille
moellon
Toit ardoise
Couvertures toit à longs pans
noue
Typologies logis à avancée (comble à surcroît, toit en bâtière)

Il s'agit probablement du logis rural le plus ancien de la commune. Même si le volume et le plan sont relativement classiques, la présence de deux portes en façade sud-ouest, de deux saloirs et de deux cheminées monumentales de la même période est inhabituelle et laisse supposer qu'il s'agit d'un habitat bâti pour deux familles apparentées. Site des Monts d'Arrée (site pluricommunal), site inscrit (arrêté du 10/01/1966).

Statut de la propriété propriété privée
Sites de protection site inscrit

Annexes

  • 20082907948NUCB : Archives départementales du Finistère, 3 P 142.

Références documentaires

Bibliographie
  • DESHAYES, Albert. Dictionnaire topographique du Finistère. Coop Breizh, 2003.

    p. 161