Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ancienne abbaye de Saint-Jacut-de-la-Mer, actuellement maison d'accueil, 3 rue de l'Abbaye (Saint-Jacut-de-la-Mer)

Dossier IA22010313 inclus dans La ville de Saint-Jacut-de-la-Mer réalisé en 2007

Fiche

  • Vue générale
    Vue générale
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • mur de clôture
Genrede bénédictins, de bénédictins de la congrégation de Saint-Maur
Parties constituantes non étudiéesmur de clôture
Dénominationsabbaye
Aire d'étude et cantonCommunes littorales des Côtes-d'Armor - Ploubalay
AdresseCommune : Saint-Jacut-de-la-Mer
Lieu-dit : l' Abbaye
Adresse : 3 rue de l'
Abbaye
Cadastre : 1827 A 53 ; 2004 AB 188, 189

Abbaye fondée d'après la tradition au 5ème siècle par saint Jacut et saint Guetennoc au lieu-dit Landoac. Restaurée par l'abbé Hinguethen au début du 11ème siècle, elle est passée sous la responsabilité des Bénédictins de la congrégation de Saint-Maur en 1647, puis elle est devenue propriété de la Congrégation des Soeurs de l'Immaculée-Conception de Saint-Méen-le-Grand en 1875. L'édifice actuel date probablement du 17ème siècle (vestiges), de la 1ère moitié et du 4ème quart du 19ème siècle. C'est effectivement au cours des années 1880 que la Congrégation des Soeurs de l'Immaculée-Conception de Saint-Méen-le-Grand a confié des travaux d'agrandissement de l'abbaye à l'architecte Martenot et à l'entrepreneur Poivrel (d'après travaux historiques).

Période(s)Principale : 17e siècle , (?)
Principale : 1ère moitié 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1647, daté par travaux historiques
1875, daté par travaux historiques
Auteur(s)Auteur : Martenot architecte attribution par travaux historiques
Auteur : Poivrel entrepreneur attribution par travaux historiques
Personnalité : Congrégation de Saint-Maur commanditaire attribution par source
Personnalité : Congrégation des Soeurs de l'Immaculée-Conception de Saint-Méen-le-Grand
Congrégation des Soeurs de l'Immaculée-Conception de Saint-Méen-le-Grand
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire attribution par source
Personnalité : Lobineau, Guy-Alexis personnage célèbre attribution par travaux historiques
Mursgranite
schiste
moellon sans chaîne en pierre de taille
moellon
pierre de taille
Toitardoise
Étagesétage de soubassement, rez-de-chaussée, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, 2 étages carrés, étage en surcroît, étage de comble
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
toit à longs pans brisés
pignon découvert
États conservationsbon état, remanié

Guy-Alexis Lobineau ou Dom Lobineau (1666-1727) était un moine bénédictin de la Congrégation de Saint-Maur. Décédé à l'abbaye de Saint-Jacut, il est l'auteur d'une Histoire de Bretagne.

Statut de la propriétépropriété d'une association cultuelle

Annexes

  • L'abbaye de Saint-Jacut-de-la-Mer : (texte proposé par Guy Prigent) :

    Selon la tradition orale, l'abbaye primitive fut construite en bois au 11ème siècle avant que les moines ne la reconstruisent en pierre. Elle était close par un mur d'enceinte (dont ils resterait des quelques vestiges aujourd'hui depuis sa reconstruction), aux lignes courbées, qui isolait la garenne du Chef de l'Isle. Elle était orientée vers la mer et avait accès au port de la Chapelle, au sud des Ebihens. Un plan daté de 1647 désigne les parties non modifiées au 15ème siècle (Fig.1). Les jardins du monastère étaient moins grands que de nos jours. La porte centrale de l'Abbaye ouvrait sur la Grande Rue actuelle, qui s'est progressivement urbanisée au cours des siècles. Les moines de l'Abbaye possédaient des pêcheries dans la baie de l'Arguenon et de Lancieux, plusieurs moulins à vent (dont celui de Lancieux) et des dépendances dans le Pays de Poudouvre. Comme d'autres abbayes maritimes (abbaye de Beauport), leur combat contre la mer permit l'aménagement des deux digues, dites digues des Moines sur les côtes Est et Ouest de la Presqu'île. Dom Noël Mars, moine bénédictin a relaté au 18ème siècle l'histoire du monastère depuis sa fondation jusqu'à l'année 1647. L'Abbaye bénédictine fut vendue comme bien national pendant la Révolution (en partie détruite en 1793) et rachetée vers 1850, avec les terres qui en dépendaient (jusqu'à la Grande Rue à l'Ouest et la rue du Moulin au Sud) par une famille étrangère au pays, qui y fit construire deux propriétés, dont "Bel Air" et "La Guérinais". En 1875, l'Abbaye fut de nouveau cédée à des religieuses qui transformèrent la vocation initiale du lieu en pension de famille. C'est à cette époque que s'installa l'école libre des filles jusqu'au début du 20ème siècle. L'Abbaye fonctionne aujourd'hui de façon privée comme hôtellerie et lieu de conférence. Les bâtiments actuels datent du 19ème et du 20ème siècle, avec des vestiges du 15ème siècle (porte et enceinte de l'Abbaye).

  • 20072208788NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 4 num 1/16, Numplan 2.

    20072208786NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 60 J 227.

    20072208787NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 60 J 227.

Références documentaires

Documents figurés
  • AD Côtes-d'Armor : 4 num 1/16, plans cadastraux parcellaires de 1827.

    Numplan 2, section A, feuille unique
  • AD Côtes-d'Armor : fonds Frotier de La Messelière, 60 J 227 : planches de dessins, de monuments et de sculptures, recueil in-plano (Poudouvre : 74 planches).

Bibliographie
  • BIHR, Jean-Pierre. Regards d'Emeraude. Les pays de la côte d'Emeraude de Dinard au Cap Fréhel. Saint-Jacut-de-la-Mer : J.-P. Bihr, 1988.

    p. 232-233
Périodiques
  • MENES, J.-C. Du saint Jacut aux Saint-Jacut. In Les Amis du Vieux Saint-Jacut, juin 1998, n° 33.

    p. 20-22
  • BRISOU, Dominique. Histoire du site de l'abbaye de Saint-Jacut au XIXème siècle. In Les Amis du Vieux Saint-Jacut, juin 2001, n° 39.

    p. 26-36