Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancien presbytère (Noyal-sous-Bazouges)

Dossier IA35049720 inclus dans Le village de Noyal-sous-Bazouges réalisé en 2012

Fiche

Dossiers de synthèse

Dénominations presbytère
Aire d'étude et canton Pays de Fougères - Antrain
Adresse Commune : Noyal-sous-Bazouges
Cadastre : 1985 C1 70

Le presbytère est visible sur le cadastre de 1823, mais le plan y est différent, ce qui montre qu'il ne s'agit pas du bâtiment que l'on connaît aujourd'hui, mais que celui-ci a été construit ultérieurement. On ne sait pas à quelle date le premier presbytère a été construit et il ne reste pas d´éléments d´origine visibles qui puissent nous renseigner à ce sujet. Cependant, il est fait mention de ce lieu dans un aveu datant de 1676, où le recteur d´alors, François Pigeault, fait une brève description de sa maison : « c´est une maison située en bas du bourg composée de deux salles basses de plain-pied, cave au bout, chambres et greniers au-dessus ; cour au devant, grange, écurie, étable, jardin et verger [...]. » Le presbytère et ses dépendances sont vendus comme bien national en 1796 pour un montant de 1560 livres. Michel Lesongeur, qui était instituteur à Cuguen, se porte acquéreur. Il devient instituteur et secrétaire de mairie à Noyal-sous-Bazouges et enseigne au presbytère, où logent ses élèves. Il est nommé maire en 1808 et rétrocède le presbytère à la commune. C´est Julien-Joseph Lesguer, nommé recteur de Noyal-sous-Bazouges en 1824, qui rachète le presbytère, à l´exception d´une ancienne grange qui est vendue à Monsieur Anger de la Loriais. Celui-ci bénéficie en outre d´un droit de passage et d´usage de la cour du presbytère. En 1827, Julien Lesguer fait démolir les anciens bâtiments et reconstruire le presbytère sur de nouveaux plans. Son nom et l´année sont visibles sur le linteau de la porte. Dès son arrivée à Noyal-sous-Bazouges, le recteur fonde au presbytère une école de filles et en confie la direction à sa sœur, Mlle Rose Lesguer. L´enseignement des jeunes filles se déroule ici jusqu´en 1866. En 1851, Julien-Anger de la Loriais vend définitivement les servitudes : droit de passage et usage de la cour presbytérale. Le presbytère, bien communal, a été vendu à un particulier vers 1990.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle
Dates 1827, porte la date

Implanté dans le village à l´ouest de l´église, l´ensemble presbytéral est composé de plusieurs parties constituantes. Le presbytère, qui offre sa façade principale à l´est, se trouve au fond d´une cour, à laquelle on accède par un portail double, à porte piétonne et porte charretière. Le tout est fermé par un mur d´enceinte. Il est construit en moellons de granite avec des pierres de tailles de granite au niveau des encadrements et des chaînages d´angles. Le toit est couvert en ardoise. De plan rectangulaire, l´édifice est pourvu d´un étage carré et d´un étage sous comble éclairé par deux lucarnes à croupe. Trois travées rythment la façade. La porte d´entrée est surmontée d´un linteau en granite portant l´inscription : « Lesguer 1827 ». La façade ouest donne sur un verger et présente les mêmes ouvertures que la façade est, mais sans lucarne et avec en plus deux jours éclairant probablement un escalier.

Murs granite
moellon
pierre de taille
appareil mixte
Toit ardoise
Étages 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • BADAULT, Dominique. CHEVRINAIS, Jean-Claude. ANTRAIN et son canton. Chronique de la vie quotidienne 1880-1950. Editions Danclau, 1996.

  • BANÉAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine. Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1927 ; reprint, Mayenne : Editions Régionales de l´Ouest, 1994.

    t. 2, p. 508-510
  • CHALMEL, Théodore. Monographie de la commune de Noyal-sous-Bazouges, Anciennes familles. Rennes, Imprimerie Simon, 1908.

  • CHALMEL, Théodore. Noyal-sous-Bazouges, Ille-et-Vilaine Rennes, 1939.

  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1883, 1884, 1886.

    p. 357 à 361
  • L'architecture traditionnelle dans le canton d'Antrain. Association pour la Promotion du Patrimoine d'Antrain et de son Canton, 1985.