Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ancien presbytère de Saint-Etienne, devenu école de garçons, puis centre d'apprentissage, actuellement collège Echange, rue d'Echange (Rennes)

Dossier IA35022715 inclus dans Ancienne rue du Vieux-Bourg-Saint-Etienne, dite Petite-Rue-au-Change, puis chemin vicinal n° 46, actuellement rue d'Echange (Rennes) réalisé en 1999

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéesfournil, orangerie, jardin, four, gymnase
Dénominationspresbytère, école primaire, école professionnelle, collège
Aire d'étude et cantonRennes ville - Rennes ville
AdresseCommune : Rennes
Adresse : rue d'
Echange
Cadastre : 1980 AB 803, 807 à 809

L´ancien presbytère de Saint-Etienne, vraisemblablement construit au 18e siècle et connu par un procès-verbal de vente de 1792 (cf. annexe 1) est acquis par la ville en 1821 pour accueillir une école primaire de garçons, placée sous la direction des Frères des Ecoles Chrétiennes. L´édifice est agrandi entre 1871 et 1877, puis en 1892, sur les plans de l'architecte communal Jean-Baptiste Martenot. En 1938, l'entrepreneur Charles Rallé construit un bâtiment destiné à accueillir un centre d'apprentissage auquel on associe un musée dédié à l´architecte communal Emmanuel Le Ray. Le centre d'apprentissage est composé de plusieurs bâtiments regroupant des ateliers de forge, de serrurerie, de maçonnerie, de plâtrerie et de menuiserie, et des salles destinées à l'enseignement théorique : salles de dessin, salles de cours, salle de dépôt des modèles, un musée et un gymnase. En 1951, des terrains sont acquis au nord pour permettre la construire d´un internat destiné à accueillir les élèves du collège technique de garçons, de l'école des Métiers et du centre d'apprentissage, agrandi en 1957, sur les plans de l´architecte Pierre Laloy. Un collège y est installé en 1970. L'ensemble est détruit pour laisser place au collège actuel en 1978.

Période(s)Principale : 18e siècle
Principale : 1er quart 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle
Dates1892, daté par source
1938, daté par source
1951, daté par source
1957, daté par source
Auteur(s)Auteur : Martenot Jean-Baptiste architecte communal attribution par source
Auteur : Rallé Charles entrepreneur attribution par source
Auteur : Laloy architecte attribution par source
Mursschiste
bois
torchis
moellon
pan de bois
Toitardoise
Étagesrez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble
États conservationsdétruit
Statut de la propriétépropriété publique

Annexes

  • Procès-verbal d´estimation de la maison du presbytère et dépendance De Saint-Étienne de Rennes (A. D. Ille-et-Vilaine, Liasse 1 Q 2) .

    « La dite maison est située entre cour et jardin, quelle est construite en pierre de moëllon pans de bois et terrasse, couverture en ardoise, avec un rez-de-chaussée sous partie duquel sont des caves, premier étage, deuxième étage, en mansarde et grenier ; petit appentis au côté oriental dans lequel est une cuisine, autre bâtiment à l´occident de la cour servant de boulangerie ; et de latrines. Grand jardin au Nord, avec orangerie dans un petit jardin en retour vers l´orient ;

    Petit jardin et treillage du côté du Midi de chaque côté de la cour. Grand portail sur la rue d´Echange. Le tout est clos de murs, et borné au Nord, par jardin appartenant ci-devant à la fabrique, au Midi par la rue d´échange, à l´orient par le jardin des Jacobins, à l´occident par le cimetière et l´église de la ci-devant paroisse de Saint-Etienne ».

    « Le grand bâtiment a de longueur d´orient vers occident, cinquante sept pieds, sur vingt-un pieds six pouces de largeur du Nord au Midi, consistant au rez-de-chaussée dans un vestibule dans lequel est un escalier, un grand salon de compagnie lambrissé de lambris de hauteur, et d´appui, également que la cheminée, le dit salon au côté occidental de l´escalier. Grand salon à manger à l´orient du dit escalier, à la suite du même côté d´orient un petit bâtiment postérieurement fait lequel sert de cuisine et d´office dans un petit retranchement, grenier au dessus de la dite cuisine avec comble à la française sous couverture en ardoise.

    Le premier étage consiste du côté d´occident dans un petit corridor, une grande chambre à cheminée garnie de lambris de hauteur et d'appui, un cabinet ayant son dégagement dans le corridor.

    Du côté oriental de l´escalier un petit corridor, une grande chambre à cheminée, et deux cabinets. La cheminée garnie de lambris de hauteur. Dans le palier de l´escalier qui communique à l´étage supérieur une grande armoire d´attache à la maison.

    L´étage en mansarde consiste vers occident de l´escalier, dans un corridor une chambre à cheminée et un cabinet.

    Du côté oriental de l´escalier, un corridor une chambre à cheminée, et un cabinet. Un très grand grenier sur la totalité du dit bâtiment.

    Sous le dit bâtiment un grand caveau situé au dessous de l´escalier.

    Un petit corridor vers occident servant à communiquer à deux caves, un grand encavage vers Midi.

    Petit bâtiment au côté occidental de la cour servant de fournil, au Midi duquel est un grand four, en joignant vers Nord un bûcher grand grenier au dessus, le tout construit en mur de moëllon vers occident, le reste en pans de bois et terrasse sous couverture en ardoise.

    Autre petit appentis vers Nord, et à la suite dans lequel est pratiqué deux cabinets de latrines et un charbonnier.

    Un grand jardin au Nord du bâtiment clos de murs en assez mauvais état ; le dit jardin divisé en plusieurs quarrés en bon rapport, le tout garni d´espaliers et d´arbres fruitiers, les dits murs sont mutuels.

    Petit jardin en retour vers orient dans lequel est un mauvais bâtiment construit en pans de bois et terrasses, couverture en ardoise, lequel bâtiment servait anciennement de serre et d´orangerie.

    Un puits dans le grand jardin.

    Le dit jardin y compris celui en retour vers orient, la cour, et autres petits carrés de jardins dans la dite cour et bâtiments, contiennent en superficie réduite, environ soixante deux cordes un tiers ;

    Lequel bâtiment et ses dépendances et jardins nous avons estimés valoir de fond une somme de sept mille livres ».

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. C. Rennes. Série C ; C 2 - 7. Exposé des principaux actes de l'administration de M. Martin, maire de Rennes, à partir de l'année 1871. Rennes : Alphonse Leroy fils imprimeur, 1877.

    p. 15
  • A. C. Rennes. Série C ; C 2 - 13. Emprunt. Travaux à terminer et à entreprendre. Rapport du maire au conseil municipal, 20 janvier 1892.

  • A. C. Rennes. Permis de construire ; 750 W 1. Rue d'Echange (1909-1952) .

  • A. C. Rennes. Permis de construire ; 750 W 2. Rue d'Echange (1953-1959) .

  • A. C. Rennes. Série O ; 1 O 411.Voirie urbaine. Canton nord-ouest. Rue d'Echange (1865-1915) .

Documents figurés
  • [1938]. Centre d'apprentissage : plan d'ensemble, 1938 (A. C. Rennes).

  • [1938]. Centre d'apprentissage : Elévation de la façade principale, plan du rez-de-chaussée et des étages, 1938 (A. C. Rennes).

  • [1892]. Ecole primaire de garçons. Rue d'Echange. Projet de transformation en école primaire supérieure. Plan du rez-de-chaussée, élévation et coupe transversale. Dessin, par Jean-Baptiste Martenot, 1892 (A. C. Rennes).

  • [1892]. Ecole primaire de garçons. Rue d'Echange. Projet de transformation en école primaire supérieure. Plans du premier et du deuxième étage. Dessin, par Jean-Baptiste Martenot, 1892 (A. C. Rennes).

Bibliographie
  • GUILLOTIN DE CORSON, Abbé. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes.

    tome 3, p. 611
  • LESACHER, Alain-François, Les écoles rennaises. Joué-les-Tours : Alan Sutton éditions, 1997.

    p. 108
  • MARTEVILLE, A. Rennes ancien. Rennes moderne, par Ogée, annoté par A. Marteville. In Rennes moderne ou histoire complète de ses origines, de ses institutions et de ses monuments, par A. Marteville, [s. d.].

    p. 282-283