Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ancien manoir de Tréziguidy devenu ferme, Maner Coz (Pleyben)

Dossier IA29004548 réalisé en 2009

Fiche

Á rapprocher de

Parties constituantes non étudiéeslogis, communs, chapelle, portail
Dénominationsmanoir
Aire d'étude et cantonParc Naturel Régional d'Armorique - Pleyben
AdresseCommune : Pleyben
Lieu-dit : Maner Coz

Implanté dans un site exceptionnel, à l´entrée d´une boucle de l´Aulne, cette ancienne place forte est habitée dès le 11e siècle par les Tréziguidy, puissante famille féodale dont les membres se sont illustrés aussi bien dans les Croisades que dans les guerres de succession de Bretagne. De l´ancienne forteresse subsisterait le soubassement formant un promontoire abrupt qui domine l´Aulne de 70 mètres. Les lieux furent pillés et incendiés en 1595. Au 17e siècle, le domaine passa aux Kerlec´h qui y firent reconstruire un manoir. Paul Kerlec´h du Chastel plaça ses armoiries ainsi que celles de sa femme, Vincente de Kergorlay, au-dessus du portail d´accès à la cour. L´influence des seigneurs de Tréziduidy s´étendait sur 27 villages de la trêve de Guénily mais également sur d´autres fermes et hameaux de Saint-Ségal, Quimerc´h, Lopérec, Brasparts, Lannédern et Châteaulin. Le droit de haute justice s´exerçait au manoir des Salles, aujourd´hui disparu, à Saint-Ségal. A cette époque, le domaine comprenait le manoir à cour fermée, une chapelle domestique (à l´état de vestiges), plusieurs métairies nobles dont une, Maner Névez, située dans la boucle de l´Aulne, un moulin (ruiné), la forêt du Guily ainsi qu'une allée principale au nord-est et des allées secondaires au sud-ouest desservant les jardins. Le domaine a été démantelé entre le 19e et dans la première moitié du 20e siècle et le manoir déclassé en ferme. Portail et vestiges de chapelle domestique du 17e siècle, ancien manoir attenant du 17e siècle remanié au 19e siècle, logis secondaire attenant du 17e siècle, dépendances de la fin du 19e siècle.

Période(s)Principale : 17e siècle
Principale : 19e siècle
Secondaire : Moyen Age
Auteur(s)Personnalité : Kerlec'h commanditaire attribution par source

Ancien manoir à cour fermée accessible par un portail surmonté d´une pierre portant des armories. Gros oeuvre en moellon de grès arkosique, de schiste et de granite, encadrements des baies en pierre de taille de grès arkosique et de granite. Ancien logis seigneurial : placé dans l´angle sud de la cour, à étage, attenant à un second bâtiment de type logis sur dépendance avec cheminée à l'étage accessible par un escalier extérieur droit. D'après Le Guennec, le manoir conserverait une cheminée monumentale en bois dont le linteau porte des armoiries entourrées d'un décor à festons de fleurs et de fruits (intérieur non vu). Vestiges d'une chapelle domestique, dans l´angle est de la cour, qui conservent plusieurs éléments d´origine sur la façade nord-ouest (porte en plein cintre, oeil de boeuf). Charpente et couverture disparues.

Mursschiste
granite
grès
moellon
Toitardoise
Étages1 étage carré
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier droit
Techniquessculpture
Précision représentations

Armoiries Kerlec'h et Kergorlay (au-dessus du portail).

Etabli dans un site exceptionnel, Tréziguidy faisait partie des grands domaines seigneuriaux de Pleyben et conserve, malgré de nombreux remaniements, sa structure originelle.

Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • 20092910355NUCB : Archives départementales du Finistère, 3 P 163.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Finistère, 34 J 2. Fonds LE GUENNEC.

Bibliographie
  • LE GUENNEC, Louis. Nos vieux manoirs à légendes. Cornouaille, Léon, Tréguier. Société des amis de Louis Le Guennec, 1975.

    p. 105-112
  • PERENNES, Henri. Notices sur les paroisses du diocèse de Quimper et de Léon, Bulletin de la commisson diocésaine d'histoire et d'archéologie de Quimper 1939, p. 1-37.