Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ancien hôtel particulier dite "maison Lazare de Saint-Georges", 15 rue Alsace-Lorraine (Crozon)

Dossier IA29004919 inclus dans Ville de Crozon réalisé en 2010

Fiche

Précision dénominationmaison de notable
Appellationsde Lazare de Saint-Georges
Parties constituantes non étudiéesjardin
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonParc Naturel Régional d'Armorique - Crozon
AdresseCommune : Crozon
Adresse : 15 rue
Crozon : Alsace-Lorraine
Cadastre : HX 647, 649

Ancien hôtel particulier dite "maison Lazare de Saint-Georges" du nom d'un chirurgien militaire allié à une famille de Robins à la fin du 18e siècle. Il est construit au milieu du 17e siècle, dans l'une des trois rues principales du bourg de Crozon. Sur le cadastre ancien (parcelles 598 et 595), l'hôtel ouvrait au sud sur une cour intérieure fermée par une dépendance, au-delà de laquelle s'étendait le jardin. A cette époque, l'édifice était déjà divisé en deux. Dans la seconde moitié du 20e siècle, la construction d'un étage en surcroît a modifié la pente du toit, autrefois à pignon découvert. Les pierres des trois lucarnes en pierre placées, à l'origine, à l'aplomb du mur ont été remployées dans de nouvelles lucarnes. Dès la fin du 19e siècle, une devanture de boutique a été aménagée sur la façade nord. L'intérieur a été totalement remanié.

Période(s)Principale : milieu 17e siècle
Secondaire : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 2e moitié 20e siècle

L'édifice est de plan allongé, à étage carré surmonté d'un étage en surcroît moderne. Les travées de la façade sont incomplètes et non ordonnancées avec une entrée non centrée. Les murs sont en moellon de quartzite avec encadrements en pierre de taille de microdiorite quartzique.Trois niches avec console surmontent la porte d'entrée, elles abritaient vraisemblablement des statues de saints, aujourd'hui disparues.

Mursquartzite
microdiorite quartzique
moellon
pierre de taille
Toitardoise
Étages1 étage carré, étage en surcroît
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
pignon couvert
Escaliers
Techniquessculpture
Précision représentations

La porte d'entrée cintrée est encadrée de deux pilastres, sa clef de voûte est sculptée d'une tête et de volutes. La niche centrale qui surmonte la porte est ornée d'une coquille.

Le décor sculpté de la porte de cette habitation est comparable à celui d'un logis contemporain situé numéro 7 rue de Reims, daté 1655.

Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • 20102911555NUCB : Archives départementales du Finistère, 3 P 45.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales du Finistère. Série 3 P 45. Tableau d´assemblage et cadastre parcellaire, 1830-1831.

    Archives départementales du Finistère : Série 3 P 45
Bibliographie
  • CADIOU, Didier, DIZERBO Auguste, KERDREUX, J.J., LE FLOCH J.L., SIMON M. La Presqu'île de Crozon à la veille de la Révolution. Saint-Thonan, 1995.

(c) Région Bretagne (c) Région Bretagne - Douard Christel - Maillard Florent - Tanguy-Schröer Judith
Judith Tanguy-Schröer , né(e) Tanguy
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.