Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Alignement de maisons, la Plinchardière (Saint-Étienne-en-Coglès fusionnée en Maen Roch en 2017)

Dossier IA35048998 réalisé en 2010
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Pays de Fougères - Saint-Brice-en-Coglès
Adresse Commune : Maen Roch
Lieu-dit : la Plinchardière
Précisions commune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de Saint-Étienne-en-Coglès

La Plinchardière est située à l´est du village de Saint-Etienne-en-Coglès. En 1832, lors de la levée du premier cadastre de la commune, la composition de cet écart était la même que la composition actuelle sans qu'aucune construction majeure n'ait disparu. Les bâtiments qui le composent aujourd'hui sont figurés sur ce document, puisque leur construction semble remonter pour les plus anciens au 16e siècle ou 17e siècle. L'écart se composait alors d´un alignement de plusieurs logis et de quelques fermes. Au cours du 19e siècle, certaines constructions subissent des modifications ou des ajouts, comme cela sera encore le cas au cours du 20e siècle. Cependant, les trois logis de l´alignement le plus au nord semblent ne pas avoir été beaucoup modifiés et sont certainement les constructions les plus anciennes. Ainsi, cet alignement reste très intéressant. Il se compose de trois bâtiments ; les deux situés à l'ouest sont les plus anciens, leur construction remonte sans doute à la fin du 16e siècle ou au début du 17e siècle. Les ouvertures de la façade principale en sont très caractéristiques : portes quadrangulaires aux bords chanfreinés, linteaux en accolade, fenêtre à appui saillant à l'étage et corniche de toit, confirment également cette époque. Le logis situé à l'est présente une façade plus récente : ouvertures disposées de façon régulière et symétrique, pierres des encadrements taillées mécaniquement. Cependant, il peut s´agir d´un remaniement de la façade dans la seconde moitié du 19e siècle, la construction initiale du bâtiment pouvait dater de la même époque que les autres bâtiments de l´alignement. De plus, ce bâtiment était composé de deux pièces à feu superposées comme le montre les pierres de cheminées dépassant sur le pignon est.

Période(s) Principale : limite 16e siècle 17e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : milieu 20e siècle

La maçonnerie utilise le granite qui est employé en moellon, mais également en grand appareil régulier pour les encadrements d´ouvertures et les chaînages d´angles. Les ouvertures ont d´ailleurs un encadrement chanfreiné pour les plus anciennes et une accolade sur les linteaux de porte. Une fenêtre située à l'étage a un appui saillant sculpté. Les autres encadrements sont en pierre de taille de granite. Les toits sont à deux pans couverts en ardoise.

Murs granite
pierre de taille
moellon
Toit ardoise
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20103511291NUCA : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

    20103511290NUCA : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

    20103502950Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, Bande32.

    20103502951Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, Bande32.