Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Alignement de logis, la Driais (Livré-sur-Changeon)

Dossier IA35049282 inclus dans Écart, la Driais (Livré-sur-Changeon) réalisé en 2011

Fiche

Dénominations ferme, maison
Aire d'étude et canton Pays de Fougères - Liffré
Adresse Commune : Livré-sur-Changeon
Lieu-dit : la Driais
Cadastre : 1827 A2

En 1827, lorsque le premier cadastre de la commune de Livré-sur-Changeon fut réalisé, la Driais était un écart important qui ne regroupait pas moins d'une quinzaine de propriétés différentes. Au milieu du 19e siècle, la Driais est mentionnée dans le Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne de J. B. Ogée comme un des principaux villages de la commune. Il existait un bâtiment important au nord-est de l'écart, probablement une ferme, alors que la majorité des autres constructions se trouvait dans des alignements de plusieurs logis. Ce type d'habitat groupé est fréquent sur ce territoire. Il est le plus souvent composé d'un logis abritant une pièce à feu unique au rez-de-chaussée, surmontée d'un simple grenier. Parfois, il existe une petite dépendance annexe en face du logis. Les habitants de ces logis très modestes étaient probablement des ouvriers agricoles, journaliers qui proposaient leurs services à la journée. Le bâtiment étudié se trouve dans un alignement qui était divisé en huit propriétés distinctes en 1827. Trois petites dépendances se trouvaient à l'est, face au logis et abritaient probablement des celliers ou bien de petites étables. Les logis qui se trouvaient dans cet alignement ont été remaniés à différentes époques, toutefois, la partie sud conserve des éléments d'une grande qualité en façade est. Ainsi, il existe sur cette façade une porte surmontée d'un arc en plein cintre composé de claveaux de grès et une fenêtre grillée dont l'encadrement possède un double cavet. Les portes de ce type sont relativement rares dans ce secteur car, le plus souvent, le plein cintre de la porte est réalisé en pierre de taille de granite et le nombre de pierres utilisées est par conséquent assez réduit. La forme (plein cintre composé de claveaux) et le décor (linteau formant larmier, cavet sur l'encadrement, piédroits en forme de colonnes) de ces baies sont datables du 16e siècle. Le décor très savant de ces baies correspond assez mal à la modestie des dimensions de ce logis. A tel point que l'on peut se demander si la fenêtre n'est pas un réemploi, d'autant qu'elle est la seule baie de cet alignement à posséder un encadrement en granite. Il existait deux logis dans cette partie sud du bâtiment, sur laquelle se trouve la porte en plein cintre et la fenêtre à encadrement de granite. Le premier possédait une cheminée sur le mur pignon nord, on y accédait par la porte en plein cintre et il était éclairé par une petite fenêtre proche de la cheminée. La cheminée existe encore, elle est réalisée en bois (linteau et corbeaux). Le second logis possédait une cheminée sur le pignon sud, il était éclairé par la fenêtre à l'encadrement en granite et l'on y accédait par une porte aujourd'hui murée. La cheminée de ce logis a disparu ; une porte de communication avec la partie sud ayant été percée par la suite. Toutefois, les piédroits en granite chanfreinés de cette cheminée subsistent.

Période(s) Principale : limite 16e siècle 17e siècle

Les bâtiments qui composent cet ancien alignement de logis sont construits en moellon de grès ; les toitures à longs pans sont couvertes d'ardoise, de matériau synthétique et de tôle ondulée. Les baies de la façade est de la partie sud de l'alignement sont traitées avec un grand soin. Dans cette partie, il existe en effet une porte en plein cintre dont l'arc est composé de claveaux de grès ainsi qu'une fenêtre à encadrement de granite. Cette fenêtre possède un linteau saillant qui forme larmier et un double cavet sur l'encadrement qui forme un décor de colonnes sur les bases latérales. Elle possède par ailleurs encore sa grille en fer forgé. L'accès aux combles se fait grâce à des portes hautes.

Murs granite
grès
schiste
moellon
Toit ardoise, matériau synthétique en couverture, tôle ondulée
États conservations bon état
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20113506136NUCA : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

Références documentaires

Documents figurés
  • Tableau d'assemblage du plan parcellaire de la commune de Livré-sur-Changeon, Canton de Liffré, Arrondissement de Rennes, Département d'Ille-et-Vilaine. Terminé sur le terrain le 10 avril 1827, sous l'administration de Mr. Le Comte de Vendeuvre, Préfet, Mr Reuzeau, Maire et sous la direction de Mr d'Astis, Directeur des Contributions, Mr Naylies, Géomètre en chef, Mr Bessin, Géomètre, échelle 1/10000e. (A.D. Ille-et-Vilaine).

  • Livré-sur-Changeon, une communauté rurale dans l'histoire. Ouvrage collectif, Coutances : Editions Ocep, 1992.

Bibliographie
  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • BARDEL, Philippe, MAILLARD Jean-Luc. Architecture de terre en Ille-et-Vilaine. Rennes : Apogée, Ecomusée du Pays de Rennes, 2002.

  • BRAND'HONNEUR, Michel. Les mottes médiévales d'Ille-et-Vilaine. Institut Culturel de Bretagne, SKOL-UHEL AR VRO, Centre Régional d'Archéologie d'Alet, 1990.

  • CHATENET Monique, MIGNOT, Claude (dir.). Le manoir en Bretagne. 1380-1600. Paris, Caisse nationale des monuments historiques et des sites/Editions du patrimoine/Imprimerie nationale Editions, 1999.

  • FROTIER DE LA MESSELIERE, Henri. Le guide de l'Ille-et-Vilaine. Plouagat : GP Impressions-Kervaux, 1994.

  • GASNIER, Marina. Le patrimoine industriel en Ille et Vilaine (19e-20e siècles). De l'inventaire à l'histoire. Thèse : Hist. de l'art : Rennes 2, Université de Haute Bretagne : 2001.

  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA France, BARRIE, Roger, RIOULT, Jean-Jacques. Région Bretagne. Les malouinières - Ille-et-Vilaine. Rennes : Association pour l'Inventaire Bretagne, 1997, (Images du patrimoine, n°8).

  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Eglises d'Ille-et-Vilaine. L'architecte Arthur Regnault. Rennes : Association pour l'Inventaire Bretagne, 1993, (Itinéraire du patrimoine, n°34).

  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Eglises et Chapelles, Ille-et-Vilaine. Rennes : Association pour l'Inventaire Bretagne, 1996, (Indicateurs du patrimoine).

  • OGÉE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nlle éd. [1778-1780] rev. et augm. Rennes : Molliex, 1845.

  • ORAIN, Adolphe. Petite géographie pittoresque du département d'Ille-et-Vilaine pour servir de guide aux voyageurs dans Rennes et le Département. Rennes : P. Dubois Libraire-éditeur, 1884.

  • PAUTREL, Emile Notions d'histoire et d'archéologie pour la région de Fougères, 1927.

  • PEROUSE DE MONTCLOS, Jean-Marie. Architecture, méthode et vocabulaire. Paris : Inventaire Général des monuments et des richesses artistiques de la France, Centre des monuments nationaux/Editions du patrimoine, 2000.

  • Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris : Flohic éditions 2000, 2 tomes, (Le patrimoine des communes de France).